5G en Belgique - Mathieu Michel, Ericsson et Nokia satisfaits du choix de Proximus de deux partenaires

Proximus a en effet choisi le Finlandais Nokia pour le renouvellement de ses équipements RAN, son réseau d'accès radio mobile, et sélectionné le Finlandais Ericsson comme partenaire principal pour moderniser son cœur de réseau data mobile. Pour Proximus, opter pour deux partenaires, "des champions technologiques", au lieu d'un seul apportera une "diversité intéressante", selon les mots de Geert Standaert, directeur technologique de l'opérateur.

Les deux éléments sont totalement indépendants et des standards internationaux garantissent l'interopérabilité entre les équipements, relève-t-il. Selon lui, choisir deux partenaires était la "meilleure solution".

Même son de cloche du côté des deux équipementiers télécoms. "Il est normal de segmenter" dit ainsi Luc Defieuw, responsable pour la Belgique chez Nokia.

"C'est un élément de diversité très important", abonde Rémi de Montgolfier, directeur général local d'Ericsson. "Cela manquait en Belgique ces dernières années", a-t-il ajouté, visant, sans le nommer, la position dominante de Huawei, dont les infrastructures équipaient jusqu'à présent Proximus, mais aussi Orange, et qui est tombé en disgrâce en Europe à la suite des soupçons américains d'espionnage du géant technologique chinois au profit de Pékin.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous