Coronavirus - Bruxelles doit compenser "intégralement" la perte de chiffre d'affaires des cafés (SDI)

La décision unilatérale de fermer tous les bars, cafés, salons de thé et buvettes sportives de la Région capitale, "sans prendre en considération les efforts déployés par ces exploitants pour servir les clients en toute sécurité" ne passe pas, confirme Daniel Cauwel, président du SDI et également membre de la Chambre des Classes Moyennes du Conseil Economique et Social bruxellois.

Le secteur des cafés n'est pas la source du problème qui se pose, "mais bien l'incapacité des autorités à démontrer à la population l'importance d'appliquer correctement les mesures de précaution existantes", estime le SDI. "Par ailleurs, il est évident pour la fédération qu'en termes de contrôle et de sanction, les autorités bruxelloises restent en défaut de suivi et de traçabilité."

Les critiques émises l'ont déjà été par d'autres acteurs économiques comme l'Unizo, ou associatifs comme Safe ta night.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous