La Fédération du Tourisme de la Province de Namur à la recherche d'éventuels repreneurs

Sur ordre de la Région wallonne, les provinces doivent reprendre 20% du budget financé par les communes dès 2021, soit 5,5 millions d'euros. Ce pourcentage augmentera ensuite progressivement, pour atteindre 60% en 2024, soit 23,3 millions d'euros. En conséquence, la Province de Namur a redéfini ses compétences et supprimera de nombreuses aides dès 2021, dont celle accordée à la FTPN.

Actuellement, le personnel de la fédération se compose de 23 personnes, dont 18 issues de l'Office provincial de promotion et de gestion touristiques (OPPGT), qui seront transférables vers d'autres services de la Province dès janvier. L'asbl emploie également quatre personnes sous contrat d'aide à la promotion de l'emploi (APE) et un animateur numérique de territoire subsidié par la Wallonie. Par ailleurs, son subside provincial annuel s'élevait pour l'heure à 11 millions d'euros.

Pour maintenir en partie ses activités, la FTPN appelle donc d'éventuels repreneurs à se manifester. "Il pourrait s'agir d'un groupement de grosses entreprises actives dans le tourisme à l'échelle provinciale", a expliqué Francis Malacord, son directeur. "Je pense notamment à la société de location de kayaks Pitance, à l'Abbaye de Maredsous ou aux Grottes de Han, qui pourraient réaliser des économies d'échelle. Un courrier vient de leur être envoyé ainsi qu'à d'autres sociétés privées. Elles ont jusqu'au 19 octobre à 12h00 pour se manifester. Sinon, nous envisagerons la dissolution et la liquidation de l'asbl au conseil d'administration du 20 octobre."

"Une autre solution serait que la FTPN devienne une antenne touristique de la Région wallonne. C'est même celle qui me semble la meilleure, mais il revient à la ministre compétente (Valérie De Bue, ndlr) de se prononcer", a-t-il ajouté.

Fondée en 1912, la FTPN travaille depuis plus de 100 ans à la promotion du tourisme. Sans repreneur, ses quatre contrats APE, compétents en communication digitale et traduction, pourraient être mis à disposition des six maisons de tourisme de la Province ou d'un autre niveau de pouvoir.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous