Accueil Belgique

Le Risk Management Group tiraillé entre la science et la politique

Le président du RMG a exposé devant la commission fédérale Covid les devoirs et les responsabilités qui incombent à l’organe de Sciensano.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

C’est un exposé chronologique particulièrement détaillé, « extrême » jugera même une députée, qu’a livré vendredi le Dr. Paul Pardon. En énonçant tous les actes posés depuis début janvier jusqu’à fin février, le président du Risk Management Group (RMG) voulait faire comprendre aux députés la complexité de la mission de l’organe de Sciensano chargé de décider des mesures à appliquer. Il a ainsi longuement détaillé la composition et le fonctionnement de l’organe et a exposé sa méthode de travail et ses interactions avec le politique.

Au final, les députés – impatients de le questionner sur certains points précis comme la destruction du stock stratégique de masques ou les mises en quarantaine – sont tout de même restés sur leur faim.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs