Accueil Sports Football Diables rouges

Peter Bossaert, l’invité du samedi: «L’Union belge gérée avec des administrateurs extérieurs dès juin, c’est une révolution»

Après 2 ans, Peter Bossaert, le CEO de la Fédération, estime pouvoir commencer à récolter les fruits de son travail. Réorganisation, contrôle de gestion, code éthique, multiculturalisme, féminisation et ouverture sur l’extérieur sont ses maîtres mots.

Article réservé aux abonnés
Chef de service adjoint Sports et chef de la cellule foot Temps de lecture: 10 min

Je l’ai dit, bordel ! » Posé sur le rebord de la baie vitrée qui ouvre une perspective grand angle sur le terrain d’entraînement des Diables à Tubize, un tableau magnétique noir est barré par une exclamation cultissime sortie de la bouche de Philippe Albert sur le but de Chadli en Coupe du monde contre le Japon (3-2). Brugeois de naissance, mais Anversois d’adoption depuis plus de 40 ans, Peter Bossaert a tenu à conserver cette touche francophone abandonnée par Gérard Linard, l’ancien CEO puis président de la Fédération qui a occupé les lieux en son temps.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs