Royaume-Uni, France, Italie…: l’Europe a enregistré un record de contaminations en une journée

Royaume-Uni, France, Italie…: l’Europe a enregistré un record de contaminations en une journée

L’Europe a enregistré vendredi pour la première fois plus de 100.000 contaminations au nouveau coronavirus en une journée, selon des données officielles de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Vendredi, 109.749 nouvelles infections au Covid-19 ont été recensées à travers toute l’Europe contre 99.000 la veille.

Près de 14.000 infections au nouveau coronavirus ont été signalées au Royaume-Uni au cours des 24 dernières heures. Le nombre total d’infections s’élève désormais à plus de 575.000, a indiqué le gouvernement vendredi à Londres.

Les experts estiment toutefois que le nombre de cas non signalés est plus élevé, en partie en raison du manque de tests. En un jour, 87 personnes sont décédées des suites du Covid-19.

Le nord de l’Angleterre, l’Écosse, l’Irlande du Nord et certaines parties du Pays de Galles sont particulièrement touchés par la pandémie.

Le nombre de lits disponibles en hôpitaux devient juste. Selon les statistiques, environ 58.000 décès ont été attribués au Covid-19.

France

Les indicateurs de l’épidémie de Covid-19 se sont encore détériorés en 24 heures en France, avec une nouvelle hausse des malades en réanimation et plus de 20.000 nouveaux cas positifs, un nouveau record, selon les chiffres publiés vendredi par Santé Publique France.

Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés en réa a légèrement grimpé vendredi, selon l’agence sanitaire. Au total 1.439 personnes sont en réanimation, soit 21 de plus que la veille, et encore un nouveau record depuis mai.

Les nouvelles admissions en réanimation, l’un des autres indicateurs importants pour suivre l’évolution de l’épidémie, puisque le principal enjeu est d’éviter que les hôpitaux ne soient débordés par un afflux massif de patients, sont en hausse également, avec 150 patients, soit 36 de plus que la veille.

Les séjours à l’hôpital, qui englobent également des formes un peu moins graves de la maladie, poursuivent leur augmentation continue (7.843, +240 par rapport à la veille). 20.339 nouveaux cas de contamination par le coronavirus ont été détectés au cours des dernières 24 heures, un record depuis l’utilisation des tests à grande échelle.

Le taux de positivité des tests (proportion des personnes positives sur l’ensemble des personnes testées) continue sa progression et dépassé pour la première les 10 %, à 10,4 %. Dans les dernières 24 heures, 62 personnes sont mortes du Covid, portant le total de décès depuis le début de l’épidémie à au moins 32.63

Face à la détérioration de la situation, le gouvernement a annoncé jeudi le passage ce week-end en zone d’alerte maximale de Grenoble, Saint-Etienne, Lyon et Lille, qui rejoignent ainsi Aix-Marseille et Paris à ce niveau d’alerte synonyme de bars fermés et restaurants qui doivent limiter leur accueil, de salles de sport fermées etc.

Italie

L’Italie a enregistré vendredi 5.372 nouveaux cas de coronavirus, soit l’augmentation quotidienne la plus importante depuis la fin du mois de mars. Le pays avait alors comptabilisé le 21 mars dernier 6.557 nouvelles infections en une journée.

Le pays a recensé 343.770 cas de contamination au nouveau coronavirus depuis le début de la pandémie. Vingt-huit décès ont également été enregistrés lors des dernières 24 heures portant ainsi le nombre de décès à 36.111.

L’Italie semblait relativement épargnée jusqu’à présent par rapport à la situation dans les autres pays européens. Le nombre de contaminations quotidiennes est en effet resté inférieur à 2.000 jusqu’au 1er octobre.

Mercredi, le gouvernement italien a toutefois annoncé une série de mesures afin de contenir la propagation du virus, dont le port du masque en extérieur et la prolongation de l’état d’urgence national jusqu’au 31 janvier. Un reconfinement généralisé n’est cependant pas à l’ordre du jour, a indiqué la ministre de la Santé, Sandra Zampa.

Le système de santé italien n’est toutefois pas soumis à autant de pression que lors du pic de l’épidémie en mars. Vendredi, 387 patients Covid se trouvaient en soins intensifs alors qu’ils étaient plus de 4.000 fin mars et début avril.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous