WRC: le championnat se terminera en Italie; enfin, si tout va bien…

@EPA
@EPA

Le promoteur du championnat du monde des rallyes avait promis l’info « avant la Sardaigne ». Il a presque tenu promesse : c’est dans le courant de la matinée de vendredi, alors que les ténors du Mondial se battaient à coups de dixièmes de seconde dans les spéciales tracées à l’est d’Alghero que l’info est tombée. Il y aura bien une huitième manche à ce championnat qui en avait initialement programmé 14 à un calendrier 2020 fatalement complètement chamboulé par le Covid-19, bien sûr.

Et c’est donc du côté du « Temple de la vitesse » de Monza (du 4 au 6 décembre) que les Ogier, Neuville, Evans et autre Tanak s’échangeront les derniers coups pour le gain de la couronne mondiale. Et non pas deux semaines plus tôt, au pied du raidillon de Francorchamps, autre haut lieu du sport automobile, comme un moment espéré par les organisateurs du « Rallye de Belgique » (19-22 novembre).

Enfin ça, c’est la théorie ! Car il était étrange de constater combien le scepticisme était de mise, aux abords du parc de service d’Alghero, vendredi, en marge de cette annonce – un même sentiment qui allait d’ailleurs se ressentir en marge de l’annonce du projet de calendrier 2021 (ci-dessous). « Vous êtes sûr que ces rallyes auront bien lieu ? », interrogeait Sébastien Ogier en faisant la moue, tandis que son équipier Elfyn Evans, actuellement en tête du championnat, accueillait cette nouvelle au demeurant défavorable pour lui (qui ne pourra pas « se contenter » de gérer son avance actuelle) avec un certain fatalisme mâtiné de réalisme : « On sait depuis des mois que cette saison serait particulière ; à la fois plus courte et sujette à de nombreux rebondissements. En voilà un de plus. Il faudra s’adapter, comme au reste. De toute façon, pour être champion, il faut pouvoir faire face à toutes les situations. Je ne connais rien de Monza ; un petit plus au sujet d’Ypres car même si je n’y suis jamais allé, mon père m’en a parlé. »

De son côté, Andrea Adamo y voyait une belle opportunité de médiatiser un peu plus une compétition qui en a tant besoin ! « Je trouve intelligent d’organiser un rallye en collaboration avec un circuit », disait ainsi le patron d’Hyundai au sujet de cet événement dont profitera certainement Pirelli pour faire la promotion de son engagement en rallye conclu plus tôt cette année, aux dépens de Michelin. « Cela devrait nous permettre d’accueillir des invités et d’organiser des opérations de promotion en respectant les règles de sécurité actuellement en vigueur. Le rallye doit continuer à vivre avec son temps. Et pour le moment, les temps sont compliqués… »

Organisé sur l’asphalte du célèbre anneau de vitesse milanais, le « Rally Monza » s’inspirera bien sûr du show qui s’y tient chaque année en décembre depuis 1978. Mais il s’étoffera surtout de spéciales tracées plus loin en Lombardie pour proposer un parcours long de 220 km, soit moins qu’une épreuve « normale » (l’Estonie, la Turquie et la Sardaigne ont dû faire de même cette année), mais plus que le Rallye-show qu’ont notamment remporté Valentino Rossi (à 7 reprises !), ainsi que des pilotes comme Sordo (2010 et 2013), Loeb (2011) ou Kubica (2014).

Thierry Neuville a déjà roulé, lui aussi, à Monza. En alternant même une année le rôle de pilote et de copilote avec son équipier et ami Andreas Mikkelsen. Inutile de dire que de son côté, le pilote Hyundai accueillait cette nouvelle avec enthousiasme : « Alors que je compte 32 points de retard sur

Evans, profiter d’une épreuve supplémentaire m’aidera à me replacer au championnat. D’autant que cela veut dire que les deux dernières épreuves de la saison se dérouleront sur asphalte, à commencer par celui, si particulier, d’Ypres que je connais bien pour m’y être imposé à deux reprises. » De quoi comprendre peut-être le scepticisme exprimé par certains, qui préfèreraient sans doute en finir plus tôt, avec cette saison hors normes à plus d’un titre…

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Ott Tänak sera à Vresse-sur-Semois ce samedi.

    Par DOMINIQUE DRICOT

    Rallye

    WRC: les stars vont se tester sur nos routes

  • MX_Image_01_001

    Par Propos recueillis par Thierry Wilmotte

    Motocross

    Clément Desalle : «J’ai déjà eu l’impression d’être à la guerre du Vietnam»

  • Photo News

    Par Dominique Dricot

    Formule 1

    Formule 1: la Safety Car, 21e voiture du peloton ?

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous