Tour d’Italie: Alex Dowsett s’impose en solitaire dans la 8e étape, Joao Almeida toujours en rose

AFP
AFP

Alex Dowsett a remporté la 8e étape du Tour d’Italie, samedi, entre Giovinazzo et Vieste, longue de 200 km. Parti à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée, le Britannique d’Israel Sart-Up Nation s’est imposé en solitaire sur le promontoire rocheux au cœur du parc national du Gargano

Le peloton s’élançait sans le Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott), positif au coronavirus. Cité comme l’un des favoris avant le Grand Départ, Yates occupait la 21e place du général.

Le parcours proposait deux côtes répertoriées, le Monte Sant’Angelo (2e catégorie) et la Guardiola (4e catégorie), avec une deuxième partie de course accidentée agrémentée de plusieurs bosses.

Six coureurs prenaient le large après 25 km : les Italiens Simone Ravanelli (Androni Giocattoli-Sidermec) et Salvatore Puccio (Ineos Grenadiers), les Britanniques Alex Dowsett (Israel Start-Up Nation) et Matthew Holmes (Lotto Soudal), l’Américain Joey Rosskopf (CCC) et l’Autrichien Matthias Brändle (Israel Start-Up Nation). Les six échappés ont compté plus de 10 minutes d’avance sur le peloton du maillot rose Joao Almeida (Deceuninck-Quick Step).

À 30 km de l’arrivée, Dowsett était le premier des échappés à accélérer le rythme. Mais c’est l’attaque de Puccio, à 24 km de la ligne, sur une bosse non répertoriée pour le classement de la montagne comprenant un passage à 17 pour cent, qui provoquait l’explosion du groupe de tête. Seuls Rosskopf et Holmes parvenaient à accompagner l’Italien.

Mais la collaboration n’était pas bonne entre les trois hommes, alors que derrière, le gros travail de Brändle permettait aussi à son équipier Dowsett et à Ravanelli de revenir sur leurs compagnons d’échappée. Dowsett tentait alors sa chance. Spécialiste du chrono, il prenait rapidement une trentaine de secondes d’avance.

Sur un nouveau faux plat, Puccio, Rosskopf et Holmes tentaient une contre-attaque. Mais ce trio ne parvenait plus à menacer Dowsett.

Grâce à ses qualités de rouleur, Dowsett tenait en effet ses poursuivants à bonne distance jusqu’à la ligne d’arrivée. À 32 ans, le Britannique s’offre le 15e succès de sa carrière, la deuxième sur les routes du Giro, après un chrono en 2013. Dowsett a conquis douze de ses quinze victoires dans des épreuves chronométrées.

Puccio prenait la deuxième place au sprint, à 1 : 15, devant Holmes et Rosskopf.

Dimanche, le Giro retrouvera la montagne avec une étape de 208 km entre San Salvo et Roccaraso, où l’arrivée sera jugée au sommet d’une ascension de 9,6 km à 5,7 pour-cent.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @News

    Par Stéphane Thirion

    Route

    Lampaert contre vents et marées

  • Photo News

    Par STEPHANE THIRION

    Route

    Cyclisme: La Panne, avant de couper le moteur

  • Tom Dumoulin et Primoz Roglic, à nouveau réunis en Espagne après le Tour de France. @News

    Par Eric Clovio

    Route

    Vuelta: Covid et météo sur la route de Primoz Roglic

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous