Rallye de Sardaigne: Sordo s’impose devant Neuville et Ogier

@AFP
@AFP

Comme prévu, la fin du rallye de Sardaigne a été riche en rebondissements et nous a valu un dernier coup de tonnerre ! Thierry Neuville a profité de la dernière spéciale pour coiffer Sébastien Ogier pour le gain de la 2e place. « J’ai tout donné, mais je pense qu’on a surtout perdu du temps le premier jour, quand on a calé deux fois le moteur dans des épingles, et eu du mal à le relancer », disait Neuville, qui ajoutait avoir perdu du temps dans la fin de cette ultime spéciale, suite à un bris de disque de freins.

Ogier : « Tout donné »

De son côté, Sébastien Ogier constatait qu’il avait été une fois de plus battu par son meilleur ennemi dans la toute dernière spéciale de l’épreuve (Neuville y avait conquis une impressionnante victoire en 2018). « La Hyundai marche visiblement mieux ici », soufflait-il. « Quant à moi, j’ai donné tout ce que j’ai pu. C’est comme ça. » Avant cela, le sextuple champion du monde s’était exprimé assez durement sur le fait que la victoire allait sans doute revenir à un pilote qui avait bénéficié de sa position sur la route pour se ménager un pécule suffisant le premier jour, ce qui est effectivement le cas de Sordo, même si l’Espagnol est loin d’avoir démérité.

Sordo conserve son titre, mais d’une autre manière

L’an dernier, Dani Sordo avait remporté le rallye Sardaigne après avoir profité des ennuis de direction rencontrés par Ott Tanak dans la toute dernière spéciale ! Cette fois, l’Espagnol s’est imposé de façon un peu plus « conventionnelle » : il a commencé par profiter de sa bonne position sur la route pour faire d’excellents chronos le premier jour, sur des routes balayées par ses collègues plus régulièrement engagés dans le championnat. Puis, tant samedi que dimanche, le pilote Hyundai a témoigné d’une excellente maîtrise pour gérer sa position de leader jusqu’au bout.

Sordo mal réveillé dimanche

« J’étais mal réveillé dans la spéciale initiale de ce dernier jour, et tant Sébastien que Thierry en ont profité pour me reprendre une douzaine de secondes d’un coup », contait cependant l’Ibère, après avoir vu son capital de 27 secondes d’avance fondre d’un coup à une quinzaine de secondes au terme de la première spéciale de ce dernier jour ! « Ensuite, j’ai pris un meilleur rythme et j’ai pu préserver ma première place même si les deux mêmes signaient toujours des chronos de folie ! »

Evans toujours en tête du championnat

Au décompte final, les places se sont quand même un peu resserrées au niveau du championnat. Elfyn Evans (rusé 4e) reste en tête de la compétition avec 111 points, devant Ogier (97), Neuville (87), tandis que Tanak (6e en Sardaigne après avoir perdu beaucoup de temps vendredi suite à un problème de suspension, mais vainqueur de la « power stage ») a reculé au classement (83), et que Rovanpera (70) a perdu ses maigres chances de jouer un rôle pour la couronne suite à une grosse sortie de route, samedi.

Rendez-vous à Ypres, mi-novembre !

Le prochain rendez-vous de la saison aura lieu en Belgique – une Première au niveau du championnat du monde ! –, avec un Rallye de Belgique qui sera basé à Ypres et transitera jusqu’à Francorchamps le dernier jour, au cours du week-end des 19 au 22 novembre. Quant à l’épilogue de cette saison un peu spéciale, on sait depuis vendredi que c’est du côté de Monza qu’il aura lieu, du 4 au 6 décembre.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Ott Tänak sera à Vresse-sur-Semois ce samedi.

    Par DOMINIQUE DRICOT

    Rallye

    WRC: les stars vont se tester sur nos routes

  • MX_Image_01_001

    Par Propos recueillis par Thierry Wilmotte

    Motocross

    Clément Desalle : «J’ai déjà eu l’impression d’être à la guerre du Vietnam»

  • Photo News

    Par Dominique Dricot

    Formule 1

    Formule 1: la Safety Car, 21e voiture du peloton ?

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous