Accueil Société

Quand Paris tend la main à Bruxelles

Yvan Mayeur a passé la journée de mardi dans la capitale française. Frappés par les attentats en janvier et novembre 2015, Anne Hidalgo et ses services ont voulu faire part de leur « retour d’expérience » au bourgmestre de Bruxelles.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 5 min

La minute de silence est solennelle, seulement perturbée par le crépitement de quelques appareils photos. Debout côte à côte dans la salle du conseil municipal, Anne Hidalgo et Yvan Mayeur rendent hommage ce mardi aux victimes des attentats qui ont ensanglanté Bruxelles après Paris. «  C’est la même cellule terroriste. Nous sommes en droit d’exiger que les enquêtes conjointes fassent toute la lumière sur ce qu’il faut bien appeler une base arrière du djihadisme dans certains quartiers et les complicités qu’elle y a trouvé », explique Yvan Mayeur aux élus parisiens alors que des drapeaux noir-jaune-rouge sont hissés sur les façades de l’hôtel de ville.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs