Yves Van Laethem: «Les mesures prises il y a une quinzaine de jours n’ont rien modifié»

Yves Van Laethem: «Les mesures prises il y a une quinzaine de jours n’ont rien modifié»
Photo News

Le porte-parole interfédéral Yves Van Laethem a été interviewé ce lundi matin sur Bel RTL. Il ne cache pas son inquiétude. Pour le scientifique, les derniers chiffres sont alarmants et de nouvelles mesures sont à prendre. « Dans ce contexte, nous avons une réelle vague » annonce-t-il.

« Les chiffres, nous montrent que dans tout le pays mais tout spécialement dans toute la partie wallonne du pays et Bruxelles, la situation n’est pas sous contrôle, les mesures prises il y a une quinzaine de jours n’ont rien modifié, il y a une augmentation quasi exponentielle du nombre de cas, une augmentation significative des hospitalisations, une mise sous pression des hôpitaux (on est entre 15 et 25 % d’occupation des soins intensifs dans la plupart des hôpitaux de la région wallonne) et donc ceci appelle à faire autre chose en plus » a-t-il confié à nos confrères.

Plusieurs hôpitaux ont en effet commencé à reporter des soins non urgents. La première phase du plan fédéral prévoit que tous les hôpitaux réservent 15 % de leurs lits de soins intensifs aux patients atteints du Covid-19, mais certains hôpitaux en sont déjà à 25 %.

En Région wallonne, une réunion des gouverneurs de province est prévue ce lundi pour discuter d’un couvre-feu entre une heure et six heures du matin, sauf dérogations. Et pour certains experts, la perspective d’un reconfinement n’est désormais plus mise de côté.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous