La saison 2020-2021 à la Balsamine: la reprise 4 étoiles à ne pas manquer

«
Forces
».
« Forces ».

Très attendu : Festival XX Time

La Balsamine réédite son festival réservé à une parole artistique exclusivement féminine avec, cette année, un focus sur le corps comme territoire. On y retrouve notamment Ophélie Mac avec Tout doit disparaître qui questionne non seulement la frontière entre l’art, le sexe et l’artisanat, mais aussi la sous-représentation des corps noirs dans le monde de l’art. Ophélie Mac, aka Mac Coco, est une artiste afro-féministe activiste qui se définit comme céramiste-performeuse. Son travail artistique questionne sa double culture, son identité métissée, ses influences religieuses, ses croyances, son intimité ainsi que sa relation au public.

Toute la saison

Notre critique de la reprise de la saison

Forces

Les 3 et 4 décembre

Leslie Mannès, Tomas Turine et Vincent Lemaître présentent un spectacle hypnotique sous tension permanente. Sortant du noir total, quatre formes blanchâtres apparaissent, flottant dans l’espace. Puis deviennent silhouettes, animées d’une pulsation régulière. Sorte de fantômes futuristes, Leslie Mannès, Mercedes Dassy et Daniel Barkan, portées par une bande-son époustouflante de Thomas Turine, deviennent enfin guerrières sous tension pour un final où les corps échappent à la force centrifuge qui paraît les unir pour se débattre en torsions, en mouvements tout à coup presque langoureux, avant de replonger dans une succession de gestes tranchants, secs, durs, comme générés par une série d’électrochocs. Puissant, dévastateur et envoûtant.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous