Le directeur sportif Jumbo-Visma trouve la décision de son équipe «la plus responsable», Kruiswijk très déçu

Steven Kruijswijk
Steven Kruijswijk - Photo News

La nouvelle du test positif de Kruijswijk est arrivée dans la nuit de lundi à mardi. «Depuis lors, ça a un peu été les montagnes russes. Nous avons pris la décision tardivement car nous avons voulu la prendre en concertation avec le management, les coureurs et le staff», a ajouté Engels.

Contrairement à Jumbo-Visma, l’équipe Sunweb a décidé de continuer le Giro malgré le test positif de Michael Matthews. «Pour nous, il semblait que c’était la chose la plus responsable à faire après un test positif dans notre formation car nous avons tous été proches de lui (Kruijswijk, ndlr)», a ajouté l’ancien coureur.

«Se retirer d’une course comme le Giro est une décision importante. Mais nous avons pensé dans l’intérêt de l’épreuve. C’était le plus sûr pour nous, mais aussi pour le peloton et pour l’intérêt du Giro», a ponctué Addy Engels.

Kruiswijk était quant à lui désemparé après avoir découvert le résultat de son test. «Je me sens juste en forme. Je n’arrive pas à croire que je l’ai eu. C’est une très grande déception de recevoir cette nouvelle. Au sein de l’équipe, nous prenons de nombreuses mesures et il est dommage que je doive quitter le Giro de cette façon».

Kruijswijk était onzième du classement général, à 1:24 du leader Joao Almeida, et selon son équipe, il était «déterminé à gagner ce Giro d’Italie».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Tom Dumoulin et Primoz Roglic, à nouveau réunis en Espagne après le Tour de France. @News

    Par Eric Clovio

    Route

    Vuelta: Covid et météo sur la route de Primoz Roglic

  • @News

    Par Joël Grégoire

    Route

    Lionel Taminiaux veut grandir chez Alpecin

  • CYCLING RONDE VAN VLAANDEREN 104TH EDITION

    Par Stéphane Thirion

    Route

    Tour des Flandres: la chute qui gâche la fête

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous