Des Singapouriens se ruent sur des dîners à bord d'un Airbus

A Singapour, les nostalgiques des voyages en avion peuvent s'offrir un repas à bord d'un A380, l'avion de transport de passagers le plus gros au monde, pour 642 dollars singapouriens (400 euros).

Confrontées à l'effondrement du trafic aérien dû au coronavirus, plusieurs compagnies en Australie, au Japon et à Taïwan, ont proposé des "vols vers nulle part" qui partent et atterrissent au même aéroport pour renflouer leurs finances.

La compagnie aérienne Singapore Airlines (SIA) a un temps envisagé cette option avant d'y renoncer au profit de propositions commerciales qui ont moins d'impact sur l'environnement.

Elle a décidé de transformer un A380 en restaurant éphémère, avec un succès retentissant: les 900 sièges proposés pour un repas les 24 et 25 octobre se sont vendus lundi en moins d'une demi-heure, a rapporté le quotidien local Straits Times.

Devant cette "demande extraordinaire", la compagnie a indiqué qu'elle allait étendre cette offre à deux jours de plus pour le déjeuner et le dîner.

Le billet le plus onéreux offre un repas de quatre plats en première classe, tandis que la moins chère coûte 53 dollars singapouriens (33 euros) en classe économique.

Pour respecter la distanciation sociale, la moitié des sièges de l'appareil resteront vides. Et pour ceux qui préfèrent "voyager" sans quitter leur salon, Singapore Airlines livre aussi des plateaux repas à domicile.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous