Accueil Société

Salah Abdeslam est toujours à Bruges, en attendant son extradition vers la France

Deux dates clefs dans le dossier de Salah Abdeslam approchent : le 31 mars et le 7 avril. Des audiences devant la chambre du conseil de Bruxelles sont prévues ces deux jours-là.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Douze jours après son arrestation à Molenbeek, Salah Abdeslam est toujours détenu, sous haute surveillance, à la prison de Bruges. Deux dates clefs qui concernent son dossier approchent : le 31 mars (ce jeudi) et le 7 avril.

Le 31 mars, la chambre du conseil de Bruxelles va se prononcer sur l’extradition de Salah Abdeslam vers la France. Effectivement, la France a demandé à la Belgique, via un mandat d’arrêt européen (une version plus efficace de la procédure d’extradition), le renvoi du terroriste présumé en France. Il y est attendu pour répondre aux enquêteurs sur le rôle qu’il a joué dans les attentats du 13 novembre à Paris.

Le 7 avril, le dossier de Salah Abdeslam passera à nouveau devant la chambre du conseil de Bruxelles, mais cette fois-ci concernant son maintien en détention préventive.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Eric DAVID, mercredi 30 mars 2016, 18:08

    Merci de parler de "remise" et non d' "extradition" : c'est le mandat d'arrêt européen qu'on applique, non la procédure classique de l'extradition ...

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs