Peter Sagan a mis fin à 15 mois de disette avec sa victoire au Tour d’Italie: «C’est spécial évidemment»

AFP
AFP

Peter Sagan n’avait plus levé les bras depuis le Tour de France 2019, soit 461 jours. Mardi, le Slovaque de l’équipe BORA-hansgrohe a été l’auteur d’un grand numéro lors d’une 10e étape du Tour d’Italie aux airs de classique. « C’est vrai que c’est une victoire particulière », a déclaré Sagan après son succès en solitaire à Tortoreto.

Mardi, le triple champion du monde a dynamité la course dès les premiers kilomètres. Présent dans l’échappée du jour, il a attaqué dans la dernière difficulté avant de résister au retour des favoris.

« Cette victoire est arrivée, je suis vraiment heureux. Je pense l’avoir fait avec mon style. Je n’avais pas spécialement de plan pour l’étape du jour. Je me suis dit de faire le show et que quelque chose allait se passer », a ajouté le Slovaque.

Cette victoire, la 114e de sa carrière chez les professionnels, permet à Sagan d’intégrer le cercle restreint des vainqueurs d’étape sur les trois grands tours. « J’ai beaucoup essayé depuis le début de saison », a dit le Slovaque, trois fois deuxième sur ce Giro avant de l’emporter mardi. « C’est spécial évidemment. Ça fait du bien car l’année a été particulièrement compliquée », a ponctué Sagan.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Geoghegan Hart (à droite) appartient à Ineos, ce qui a fait la différence, selon Gérard Bulens.

    Par STÉPHANE THIRION

    Route

    Gérard Bulens: «Les statistiques d’Ineos parlent d’elles-mêmes»

  • @AFP

    Par Stéphane Thirion

    Route

    Tao Geoghegan Hart rend des couleurs à Ineos

  • Richard Carapaz (Ineos). @AFP

    Par Eric Clovio

    Route

    Vuelta: «La Roja» sur les épaules de Carapaz

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous