Accueil Belgique Politique

Coronavirus: en Wallonie, les gouverneurs ont pris le pouvoir

Étudiants, cafetiers ou sportifs : au sud du pays, tous les regards se tournent vers ces drôles d’oiseaux de notre paysage institutionnel. Pure logique institutionnelle. Le gouvernement régional ne s’en émeut pas.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Des confinements de nuit ? Des buvettes fermées ? Des étudiants interdits de guindaille ? Des sportifs priés de rester chez eux ? Depuis quelques jours, toutes ces questions se sont posées en Wallonie. Et pour obtenir des réponses, tous les regards ont convergé et convergent encore vers les gouverneurs, ces drôles d’oiseaux de notre paysage institutionnel.

Et ce n’est pas tout… Le gouverneur du Hainaut a par exemple décidé d’imposer le port du masque dans les cimetières. Après d’autres, son collègue du Luxembourg a décrété que chaque citoyen devait avoir un masque à portée de mains quand il évolue dans l’espace public. En province de Liège, c’est la consommation d’alcool sur la voie publique qui a été interdite durant la nuit.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Bougelet Philippe, mercredi 14 octobre 2020, 14:53

    Cet article est à mettre en face de celui du site de la RTBF relatif aux failles du système en Wallonie. Face aux dingues du PTB, personne n'ose s'affirmer. Pas la peine d'épiloguer sur le sujet, les partis s'autodétruisent et ouvrent la porte aux communistes, dont on disait déjà en 1945, lors de la démobilisation des héros belges de la brigade Piron, dont beaucoup d'anciens résistants armé, que c'était le principal danger. Le vent a changé, et le mal ne vient plus de l'est (les russes) ni du sud (les communistes français, matés de justesse par De Gaulle). Le mal est interne. Quelle désolation! La droite, voire l'extrême droite en Flandre, le rouge en Wallonie.

  • Posté par Vigneron Gérard, mercredi 14 octobre 2020, 8:46

    Avec le mille feuilles institutionnel les provinces doivent montrer qu'elles existent "encore" et ajoutent ENCORE des mesures aux mesures prisent pas les autres niveaux de pouvoir!!! C'est contre productif pour la bonne compréhension des citoyens.

  • Posté par Peeters P, mardi 13 octobre 2020, 22:33

    Comme le virus est surtout manuportee, le grand danger de contagions est dans les transports en commun et dans les magasins, ce ne sont pas les jeunes et ce virus est bénin pour 80 % de la population, avant une grippe nous a jamais fait peur et pourtant en 2014 la grippe a fait 6000 morts en Belgique même avec un vaccin contre la grippe.

  • Posté par Raspe Eric, mercredi 14 octobre 2020, 9:11

    Il a été démontré que le virus ne se transmet pas par la sueur et ne passe pas la barrière épidémique. S'il arrive sur les mains, c'est parce qu'il a été expiré lors de la respiration par des particules qui peuvent être arrêtées par le port du masque. Encore une ineptie de votre gourou marseillais.

  • Posté par Schmetz Viviane, mardi 13 octobre 2020, 21:51

    Les JEUNES faites-le pour VOUS. C'est VOUS qui n'aurez pas votre diplôme, c'est VOUS qui n'aurez pas d'emploi, et c'est VOUS qui n'aurez même pas d'allocations de chômage ou si peu parce que le pays se sera tellement endetté, à coup de milliards, pour lutter contre ce coronavirus et ses effets, que votre génération passera sa vie à rembourser... pour quelques mois de privations marrantes pour personne.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs