Accueil Immo

Comment la crise fait tanguer l’immobilier de bureaux

Télétravail généralisé, mesures sanitaires renforcées, la situation actuelle pousse les entreprises à s’interroger sur la réorganisation des espaces de travail… et à attendre avant de prendre des décisions stratégiques. De quoi bousculer le secteur de l’immobilier professionnel.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Les études se succèdent et les conclusions se ressemblent : le télétravail s’installe structurellement. Cette fois, c’est la banque ING qui s’est penchée sur le thème avec un sondage auprès d’environ 1.000 personnes chez nous. Parmi celles qui travaillaient de la maison durant la crise, 85 % pensent que ce mode de fonctionnement va continuer au moins un jour par semaine, 50 % au moins deux jours et 21 % à mi-temps. Seules 15 % d’entre elles pensent que cela va s’arrêter. Autre chiffre révélateur : 16,5 % seulement des personnes sondées ne veulent plus entendre parler du télétravail, alors que près d’une sur deux souhaite continuer (les autres ne se prononcent pas).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Bauduin Dominique, mercredi 14 octobre 2020, 8:52

    Le télétravail a non seulement une répercussion sur l'immobilier de bureaux, mais aussi sur tous les commerce et restaurants autours de ces bureaux. Plus personne ne va manger dans les restos ou faire des achats de dernière minute autour des bureaux et les fermetures de ces magazins et restaurants s'accélèrent.... Les magasins dans les gares, qui voyaient passer des milliers de travailleurs, sont déserts par exemple. Il faudrait remplacer ces bureaux par de l'habitat pour renverser cette tendance de désertification du centre ville.

Aussi en Immo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs