Accueil Monde Union européenne

Pas encore de feu vert pour une «Union européenne de la sécurité»

La sécurité nationale reste une compétence exclusive des États membres, et pas de l’UE. Mais l’Union européenne tente de mettre de l’huile dans les rouages. Des progrès sont enregistrés mais, pour le partage des renseignements, la méfiance règne.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

D’un côté, le souhait de voir naître une« Union européenne de la sécurité », comme l’a suggéré mercredi dernier le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. De l’autre, la froide réalité : le « manque de confiance » entre Etats membres de l’UE, stigmatisé par le commissaire européen aux Affaires intérieures. Dimitris Avramopoulos réclame dès lors, au diapason d’autres dirigeants européens, un meilleur échange des informations à l’échelle de l’UE… tout en sachant qu’il prêche dans le désert. Un« scepticisme », que le ministre belge de la Justice Koen Geens peut « partager », a-t-il reconnu jeudi dernier.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs