BCE: Lagarde critique le retard pris par la finance verte

"Il n'y a pas assez de financements dirigés dans le secteur vert", a déclaré Mme Lagarde lors d'une réunion de l'initiative financière de l'ONU pour l'environnement (UNEP FI).

Les investissements de cette nature n'ont représenté que "100 milliards d'euros l'an dernier", alors que 290 milliards d'euros seraient nécessaires chaque année, rien qu'en Europe, "pour concrétiser l'Accord de Paris (de 2017 sur le climat) et même faire mieux si nous le pouvons", a souligné la Française.

"Il nous manque donc deux tiers de ce qui est absolument nécessaire", a-t-elle martelé.

L'Europe "ne fait pas un mauvais travail à cet égard", a-t-elle nuancé, mais "une plus grande implication" est souhaitable pour corriger les "défaillances du marché dans le domaine de la finance verte".

"Est-ce à une banque centrale de faire cela? Non. Mais les législateurs, les régulateurs, ont un rôle à jouer", a affirmé Mme Lagarde.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous