Accueil Immo

La ventilation peut tuer les virus: quid de la facture énergétique?

Pour lutter contre la propagation des virus en entreprise, Vinçotte estime que des changements doivent être apportés aux installations de ventilation. Le hic est que cela va avoir une incidence sur la facture énergétique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste en charge du Soir Immo Temps de lecture: 5 min

Privilégier la facture énergétique ou la santé des employés ? Telle est la question à laquelle vont devoir répondre à l’avenir les patrons d’entreprises. Cette question, c’est Vinçotte, la plus grande entreprise indépendante de contrôle, d’inspection et de conformité en Belgique, qui la pose à une période où la circulation des virus hante nos jours et nos nuits.

Depuis juin, les techniciens de Vinçotte effectuent des tests dans des entreprises au sujet des installations HVAC, dénomination qui, on le sait, a trait au chauffage, la ventilation et l’air conditionné. Et leur constat est sans appel : si l’on veut éviter la propagation du coronavirus, il est temps d’adopter les mesures qui s’imposent.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par PEPINSTER PAUL, jeudi 15 octobre 2020, 7:35

    Pour faire fonctionner une installation de ventilation en « tout air neuf » (sans recyclage), il y un certain nombre de conditions: que sont réseau d’air neuf soit dimensionné pour passer tout le débit de la centrale de traitement d’air, que les batteries de chauffage ou de refroidissement aient la puissance suffisante (sinon on ne maintient pas les températures requises); pour augmenter le niveau de filtration, il que la pression du ventilateur le permette sinon idem, changer l’emplacement des filtres n’est pas du tout une opération simple, et une ventilation double flux n’a rien à voir avec un bocal, c’est du zéro recyclage. Donc beaucoup d’idées, parfois pas simples et parfois fausses.

  • Posté par PEPINSTER PAUL, jeudi 15 octobre 2020, 7:38

    Et excusez la non-relecture

  • Posté par Lison Jean-Marie, mercredi 14 octobre 2020, 17:10

    Privilégier la planète avant tout... Ces installations sont destructrices !

  • Posté par Groetaers Jean-Pierre , mercredi 14 octobre 2020, 15:01

    Cela va faire mal à toutes ces maisons hyper isolées

  • Posté par Marbaix Philippe, mercredi 14 octobre 2020, 21:26

    Les systèmes "doubles flux", conçus pour récupérer la chaleur de l'air sortant, sont une très bonne solution. En aucune façon, les système double-flux standards ne propagent le virus, ils permettent au contraire de remplacer l'air intérieur vicié (chargé de CO2, polluants intérieurs, et éventuellement virus) par de l'air frais, sans gêne liée à l'air froid ou perte d'énergie notable. Le seul problème qui reste (mais cet article ne me semble pas en parler), c'est que quelle que soit la méthode, elle assèche l'air. Assécher l'air est probablement un facteur qui maintient le virus plus longtemps en suspension (sauf erreur, la cause est que l'air plus sec favorise des gouttes plus petites, c'est documenté). Le seul système qui ne le fait pas, à ma connaissance, est une variante peu répandue du système double flux dans lequel l'humidité est récupérée (ce système spécifique n'est probablement pas idéal pour le virus, car l'eau récupérée est potentiellement contaminée, mais le système standard ne permet aucun contact entre l'air sortant et l'air entrant). On peut donc imaginer de prévoir, en plus de la ventilation à récupération de chaleur, un système d'humidification de l'air. S'il faut des filtres, ce n'est pas pour l'air intérieur (on s'en débarrasse) c'est parce que ventiler, de nouveau quelque soit la méthode, fait rentrer les particules polluantes de l'air extérieur, ce qui est problématique (j'ai des auréoles noires autour de mes entrées d'air... ce n'est pas le covid, c'est le diesel et les autres combustions; il existe des filtres, mais c'est un sujet plus difficile que la récupération de chaleur).

Plus de commentaires

Aussi en Immo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs