Casterman souhaite que la couverture du «Lotus bleu» rejoigne le Musée Hergé

Projet de couverture intitial du «
Lotus bleu
», réalisé par Hergé à l’encre de Chine, à l’aquarelle et la gouache sur papier en 1936, au format carré de 34 × 34 cm.
Projet de couverture intitial du « Lotus bleu », réalisé par Hergé à l’encre de Chine, à l’aquarelle et la gouache sur papier en 1936, au format carré de 34 × 34 cm. - Hergé / Moulinsart 2020.

Nick Rodwell, l’administrateur délégué de Moulinsart, réclamait récemment dans Le Soir que le premier projet de couverture du Lotus bleu, réalisé par Hergé et mis aux enchères chez Artcurial, soit retiré de la vente pour rejoindre les collections du Musée Hergé. L’œuvre créée en 1936 n’a jamais été restituée à son auteur. Selon Artcurial, elle aurait été offerte par Hergé à Jean-Paul Casterman, décédé en 2009, mais il n’existe aucune preuve matérielle de ce don. Ce sont ses héritiers qui mettent le dessin à l’encan le 21 novembre prochain.

Depuis 2013, les Editions Casterman sont la propriété du groupe Madrigall et n’ont plus aucun lien avec la famille Casterman. En tant qu’éditeur des œuvres complètes du créateur de Tintin et en tant que sponsor du Musée Hergé, la maison Casterman soutient Nick Rodwell dans sa démarche visant à récupérer l’œuvre pour l’exposer au Musée Hergé. Dans un communiqué publié ce mercredi, Casterman espère « qu’un accord pourra être trouvé entre les vendeurs et l’ayant droit d’Hergé car cette pièce exceptionnelle trouverait parfaitement sa place dans les collections du Musée Hergé. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous