Les membres de la "data alliance" belge ne partagent pas (encore) leurs données

L'année dernière, les journaux L'Echo et De Tijd avaient annoncé que plusieurs acteurs multimédias belges souhaitaient s'allier face aux géants mondiaux tels que Google et Facebook, qui attirent la grande majorité des revenus publicitaires. La "Belgian Data Alliance" a été créée sous l'impulsion de l'actuel CEO de Proximus, Guillaume Boutin. Il a non seulement rassemblé son concurrent Telenet autour de la table, mais aussi Rossel, la RTBF, RTL, Mediahuis, De Persgroep, la VRT et SBS.

Dans un premier temps, il était prévu d'examiner si les entreprises pouvaient partager entre elles les données des téléspectateurs, des lecteurs et des internautes. Grâce à ces informations, l'alliance pourrait adapter les publicités à un groupe cible.

Un an plus tard, on n'en est toutefois pas encore là. Des entreprises ont annoncé une uniformisation pour faciliter la publicité auprès des différents groupes de médias, mais il n'est pas encore question d'échange de données. Des discussions sont en cours.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous