GP de l’Escaut: Jean-Pierre Heynderickx (BORA-hansgrohe) ne comprend pas le déclassement d’Ackermann

GP de l’Escaut: Jean-Pierre Heynderickx (BORA-hansgrohe) ne comprend pas le déclassement d’Ackermann
Photo News

Jean-Pierre Heynderickx, le directeur sportif de BORA-hansgrohe, s’est dit consterné suite au déclassement de Patrick Ackermann à l’arrivée du Grand Prix de l’Escaut. L’Allemand a été privé de sa deuxième place et s’est vu attribuer la 21e.

« Je ne comprends pas du tout cette décision », a réagi Heynderickx. « Pascal ne fait pas de faute. Il a choisi sa propre ligne en tant que sprinter. C’est l’autre coureur qui a heurté sa roue arrière. Je ne suis pas d’accord mais le jury a pris une décision et on ne peut rien y faire ».

Ackermann a réagi à l’accélération en plein sprint de Caleb Ewan. À environ 150 mètres de l’arrivée, l’Allemand a décalé sur la droite pour trouver une ouverture et dans son mouvement, il a heurté avec sa roue arrière la roue avant d’August Jensen. Le Norvégien a entraîné dans sa chute Ivan Garcia Cortina et Pierre Barbier.

« Selon les commissaires de l’UCI, Ackermann a quitté sa ligne », a poursuivi Heynderickx. « Je ne suis pas d’accord avec cela. Mon coureur commence son sprint et tire à droite. C’était au coureur de Riwal d’accompagner ce mouvement et de ne pas rester droit. Si je ne me trompe pas, il y a eu récemment un coureur dans le Giro qui a commencé son sprint par la gauche et est sorti par la droite. Il n’a pas été déclassé ».

« Dans le sprint de Pascal, il n’y avait aucune agressivité. Il n’a pas poussé, n’a pas utilisé ses coudes ou autre un membre. Non, Pascal s’est lancé dans son mouvement de sprint et l’homme derrière lui aurait dû le suivre. Le jury prend une mauvaise décision en le déclassant. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous