GP de l’Escaut: Tim Merlier fâché après avoir été gêné dans le sprint

GP de l’Escaut: Tim Merlier fâché après avoir été gêné dans le sprint
Photo News

Après le déclassement de Pascal Ackermann, Tim Merlier a terminé quatrième et premier Belge du Grand Prix de l’Escaut mercredi à Schoten. L’ex-champion de Belgique n’était toutefois pas ravi : il s’est senti lésé parce qu’il a été gêné en pleine préparation du sprint.

« J’ai été amené vers la ligne d’arrivée en bonne position par mes coéquipiers. J’ai attendu patiemment parce que je n’avais pas l’intention de placer mon accélération trop tôt. Juste au moment où je voulais démarrer, des coureurs de UAE Team Emirates m’ont dépassé en faisant une queue de poisson. À cause de cela, j’ai totalement perdu ma vitesse. J’étais à environ 350 mètres de l’arrivée », a déclaré Merlier.

« Comme le vent soufflait de face, j’ai attendu plus longtemps. Lorsque j’ai voulu accélérer, j’ai été poussé par ce mouvement. J’ai dû relancer et j’ai vu Caleb Ewan filer sur le côté. Après cela, j’ai de nouveau été coincé et mon sprint était complètement fichu. J’avais les jambes pour revendiquer la victoire, mais je n’ai jamais vraiment pu développer le sprint que je voulais faire », a conclu Merlier.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Geoghegan Hart (à droite) appartient à Ineos, ce qui a fait la différence, selon Gérard Bulens.

    Par STÉPHANE THIRION

    Route

    Gérard Bulens: «Les statistiques d’Ineos parlent d’elles-mêmes»

  • @AFP

    Par Stéphane Thirion

    Route

    Tao Geoghegan Hart rend des couleurs à Ineos

  • Richard Carapaz (Ineos). @AFP

    Par Eric Clovio

    Route

    Vuelta: «La Roja» sur les épaules de Carapaz

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous