Accueil Société

Le Bois de la Cambre «sous-utilisé» par les voitures

L’analyse à mi-chemin du test de mobilité mené par la Ville de Bruxelles tend à démontrer que les automobilistes venant du sud de Bruxelles n’ont pas encore adapté leurs parcours.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Le 15 septembre dernier la Ville de Bruxelles amorçait pour deux mois son nouveau test de circulation dans le bois de la Cambre, visant à limiter la circulation interne sur un seul axe, l’avenue de Diane, qui permet désormais de relier dans les deux sens l’avenue Louise et les carrefours De Fré et Churchill, par l’ouest du parc. Un tollé pour certaines communes bruxelloises (dont Uccle, qui attaque ces changements devant le tribunal de Première instance de Bruxelles) et de la périphérie.

Un mois plus tard, la situation est-elle aussi chaotique qu’annoncée par les détracteurs du projet ? Ce mardi, des premiers chiffres communiqués par la zone de police Marlow (dont dépend Uccle) annonçaient déjà pour octobre la présence de 156.000 véhicules hebdomadaires sur la chaussée de Waterloo (l’axe nord-sud principal qui jouxte le parc à l’ouest). Soit une hausse de 28 % par rapport à un comptage mené en novembre 2019, le tout induisant un report sur les quartiers adjacents du centre d’Uccle.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Jean-Pierre Bedin, vendredi 16 octobre 2020, 9:19

    Quand on ne veut rien voir, ni savoir, on a le champ libre conclure dans le sens souhaité. C'est la méthode Trump.

  • Posté par guedouar sadri, jeudi 15 octobre 2020, 21:22

    article, d'une mauvaise foi crasse, donnant uniquement la parole au directeur du service mobilité de la ville de Bruxelles... "Les automobilistes venant du sud de Bruxelles n’ont pas encore adapté leurs parcours au nouveau plan de circulation; les systèmes GPS les plus utilisés ne se sont pas adaptés au nouveau plan" Cet homme vit sur Mars... Pas un mot sur le fait que de très nombreux navetteurs sont en télétravail, que de très nombreux indépendants n'ont plus de boulot, que de très nombreux travailleurs dans l'horeca et l'hôtellerie sont en chômage technique, etc. Tous ces gens ne prennent plus leur véhicule pour se rendre en ville... Une forme d'aveuglement sélectif...

  • Posté par Grunchard Francis, jeudi 15 octobre 2020, 20:28

    Ah bon ! Et Rien sur les insupportables bouchons , aux heures de pointe, sur la Chaussée de La Hulpe , la Drève de Lorraine, l’Avenue Defré et les bus enlisés dans les bouchons ? Pourquoi la STIB ne réagit elle pas ? Et le syndicat des conducteurs?

  • Posté par Petitjean Fabian, jeudi 15 octobre 2020, 10:21

    la situation actuelle ne peut pas être comparée à la situation d'avant covid. Beaucoup plus de gens en télétravail donc moins de trafic actuellement. aucune conclusion ne peut être tirée en comparant des pommes et des poires.

  • Posté par Nicolas Roch, jeudi 15 octobre 2020, 16:13

    correct. Mais aussi plus de gens qui prennent leur voiture pour ne pas prendre les transports en commun.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs