Accueil Société Régions Hainaut

La Louvière. Quand les paysages ondulent entre deux musées

Les événements « Paysages subjectifs » et « La terre paysage » oscillent entre onirisme et réalité. Une expérience étrange à ne pas manquer.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

La région du Centre abrite de nombreux musées à caractère exceptionnel. La Ville de La Louvière peut s’enorgueillir d’en posséder trois des plus représentatifs. Avec le Centre de la Gravure et de l’Image Imprimée, le Musée Kéramis et le Musée Ianchelevici (MILL) constituent les racines d’un pole muséal fort pour le Centre.

Dans cette perspective, les deux derniers ont décidé de s’associer pour proposer une exposition à la thématique commune, celle des paysages. Tandis que le MiLL explore le côté subjectif et l’onirisme de la chose, le Musée Kéramis s’ancre dans la représentation brute de la terre. Deux regards complémentaires et croisés pour un objectif similaire : se renvoyer des publics a priori différents.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Hainaut

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs