Axel Witsel après la victoire des Diables en Islande (1-2): «Il n’y a que les trois points qui comptent»

Axel Witsel après la victoire des Diables en Islande (1-2): «Il n’y a que les trois points qui comptent»
Photo News

Interrogé au micro de la RTBF au terme de la victoire (1-2) des Diables rouges en Islande, Axel Witsel s’est montré satisfait par la prestation d’ensemble de son équipe. « Ce n’était pas un match facile. Le terrain n’était pas top, mais on avait le bon état d’esprit. On a été costaud, et même si l’on n’a pas marqué autant que dans d’autres matches, ça reste une bonne victoire. C’est clair que ce n’est pas un match qui restera dans l’histoire, mais ce sont les plus durs à jouer. Il n’y a que les trois points qui comptent. Contrairement au match contre l’Angleterre, on a su continuer à jouer après l’égalisation, et on est en tête du groupe maintenant », s’est réjoui le joueur du Borussia Dortmund.

Double buteur ce mercredi, Romelu Lukaku a lui affiché sa motivation de remporter la compétition. « Ce n’était pas facile, mais c’est une bonne victoire car ils étaient très bien organisé. Je suis content d’avoir encore ajouté deux goals à mon compteur mais pour moi l’important c’est de remporter des trophées avec les Diables. La Nations League est une belle source de motivation, même si elle rend le calendrier plus chargé. »

De son côté, Simon Mignolet a rappelé que les Diables n’avaient pas été mis en danger ce mercredi : « On est arrivé ici en n’étant pas dans les meilleures conditions et on savait que ce serait un match compliqué. On a réussi le plus important à savoir prendre les trois points même si ce n’était pas en déployant notre plus beau football. C’est donc une belle soirée. On a réussi à prendre l’avantage très tôt dans la rencontre. On a ensuite encaissé un but mais on a eu la bonne réaction en reprenant rapidement l’avantage. En deuxième période, on a conservé le ballon pour avoir le contrôle sur la rencontre. On ne s’est pas créé beaucoup d’occasions mais on n’a pas vraiment été mis en danger à part sur des longs ballons ou des longues touches. On a bien défendu. On a pris les trois et on reprend la première place après une défaite en Angleterre. On devait réagir et on est parvenu à le faire. »

Enfin, Dedryck Boyata s’est montré très satisfait d’avoir disputé les trois rencontres internationales : « La seule fois où j’avais enchaîné deux matches de suite, c’était à la Coupe du monde 2018 en Russie. Là, cela fait trois rencontres de suite. Je suis content de voir que le sélectionneur me fait confiance. Je suis quelqu’un qui prend tout ce qu’on me donne, donc je suis ravi de pouvoir jouer autant ». Après la défaite en Angleterre, où il n’avait pas spécialement souffert même si le résultat final avait été décevant, l’ancien joueur de Manchester City était également content de pouvoir prouver que cet accroc n’était qu’un accident de parcours. « On avait vraiment à cœur de réagir et je crois que nous l’avons bien fait. J’essaye à chaque match de prouver que j’ai ma place dans cette équipe et pour l’instant, ça paye. » À confirmer, en novembre, face à l’Angleterre et le Danemark.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • PHOTONEWS_10891760-037

    Par Sébastien Huzler

    Mouscron

    Excel Mouscron: les Hurlus sont sans vestiaire

  • Sta

    Par Jonas Bernard

    Standard

    Le Standard se cherche toujours un leader en attaque

  • SOCCER JPL D10 KV KORTRIJK VS RSCA ANDERLECHT

    Par Xavier Thirion

    Anderlecht

    D1A: facile vainqueur de Courtrai, Anderlecht s’est enfin rassuré

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous