Les universités et hautes écoles francophones passent en code orange, sauf pour les premières bac

Les universités et hautes écoles francophones passent en code orange, sauf pour les premières bac
Le Soir

Une réunion préparatoire s’est tenue ce jeudi matin entre la ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Glatigny (MR), les recteurs des six universités francophones et des représentants des hautes écoles et des écoles supérieures des arts. Tous ont reconnu que la situation actuelle de l’épidémie en Belgique nécessitait de prendre des mesures fortes. « Cette évolution confirme la ferme volonté des universités de réagir adéquatement à l’évolution défavorable de la situation sanitaire », a déclaré le Conseil des recteurs francophones par voie de communiqué, tout en veillant « à accompagner au mieux la poursuite de l’année académique pour tous les étudiants ». Le communiqué insiste par ailleurs pour que ceux-ci aient « le souci permanent, tant dans les murs des Universités qu’en dehors de ceux-ci, de contribuer à la lutte contre la propagation du coronavirus ».

Comme dans des universités et hautes écoles flamandes, il a été décidé de déclencher le code orange (foncé) dès ce lundi, c’est-à-dire que 80 % des cours devraient se donner désormais à distance. Le code jaune qui prévalait depuis la rentrée prévoyait 75 % des cours en présentiel, mais aussi qu’un siège sur deux était occupé dans les auditoires. A partir de ce lundi, on bascule donc à 20 % des cours donnés en présentiel pour les activités regroupant plus de 50 étudiants , à condition de n’occuper que les places marquées en orange (un siège sur cinq) dans les auditoires. Les autres étudiants suivront les cours à distance.

Les recteurs et représentants de l’enseignement supérieur ont demandé et obtenu une dérogation pour les étudiants de première année (BAC1) pour qui le code devrait rester au jaune avec une tendance inverse donc : 20 % seulement à distance et 80 % en présentiel. L’idée est de préserver les besoins spécifiques de ces jeunes étudiants, « en vue de ne pas casser leurs efforts d’intégration à l’enseignement universitaire », explique le Conseil des recteurs francophones. C’est donc une forme d’aide à la réussite. Pour eux comme pour tous les autres, les travaux pratiques seront maintenus, avec masque et distance sociale.

Ces nouvelles mesures devraient entrer en application dès ce lundi 19 octobre. Une nouvelle réunion élargie aux syndicats et aux représentants des étudiants en plus des recteurs et des 19 représentants des HE et ESA se tiendra vendredi matin à 11h, a annoncé le porte-parole de la ministre Glatigny : « Les modalités pratiques seront discutées et arrêtées demain avec l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur. »

Ce nouveau code couleurs pourrait être chamboulé ce vendredi si le Conseil de sécurité devait décider de durcir les mesures au niveau national. Ce jeudi, l’Université de Gand (UGent) a annoncé par voie de communiqué qu’elle passera en code rouge dès le 26 octobre. Cela signifie que les cours en auditoire seront totalement supprimés.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous