Six Jours cyclistes de Gand: l’édition 2020 n’aura pas lieu à cause du coronavirus

Six Jours cyclistes de Gand: l’édition 2020 n’aura pas lieu à cause du coronavirus
Photo News

Les Six Jours cyclistes de Gand, programmés du 17 au 22 novembre, n’auront pas lieu cette année. « Dans les circonstances actuelles, il s’avère impossible d’organiser l’événement en respectant les mesures sanitaires sans toucher à l’essence même de l’événement », ont expliqué jeudi les organisateurs dans un communiqué.

« La Ville de Gand et les organisateurs Golazo et Christophe Sercu ont étudié ces dernières semaines toutes les options pour pouvoir organiser les Six Jours de Gand en respectant les mesures sanitaires. Ils ont conclu ensemble que les mesures anti-coronavirus actuelles et l’infrastructure du Kuipke ne permettent pas d’organiser un événement sûr de six jours », peut-on lire dans le communiqué.

« Nous trouvons dommage que les Six Jours de Gand soient reportés, mais la sécurité et la santé tant des visiteurs que des coureurs priment », a expliqué Sofie Bracke, échevine des Sports de Gand. « Mais ce n’est pas une année perdue. L’accord de collaboration qui avait été conclu l’année passée pour six ans est prolongé. Nous attendons déjà l’hiver prochain avec impatience et nous ferons une grande fête du vélo.

« Les Six Jours sont avant tout un événement public et vivent d’une salle remplie », ont ajouté Christophe Sercu et Golazo, les co-organisateurs. « Ce qui fait habituellement le charme du Kuipke en fait, dans ces circonstances, un endroit qui n’est pas adapté pour laisser entrer suffisamment de personnes avec les mesures sanitaires adéquates. Sans l’ambiance et l’interaction entre les coureurs et le public, l’essence d’un Six Jours disparaît. Sans parler de la difficulté d’obtenir une liste des engagés du monde entier assez forte. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Geoghegan Hart (à droite) appartient à Ineos, ce qui a fait la différence, selon Gérard Bulens.

    Par STÉPHANE THIRION

    Route

    Gérard Bulens: «Les statistiques d’Ineos parlent d’elles-mêmes»

  • @AFP

    Par Stéphane Thirion

    Route

    Tao Geoghegan Hart rend des couleurs à Ineos

  • Richard Carapaz (Ineos). @AFP

    Par Eric Clovio

    Route

    Vuelta: «La Roja» sur les épaules de Carapaz

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous