Novartis adapte son organisation: jusqu'à 42 délégués médicaux pourraient être concernés

Cette annonce répond "à l'évolution de son portefeuille de médicaments vers des produits plus spécialisés et à l'évolution de l'environnement des soins de santé", explique le groupe pharmaceutique dans un communiqué.

L'intention de la direction "est indépendante de l'impact de la pandémie du Covid-19 sur les activités de Novartis en Belgique", assure l'entreprise, pour qui "il s'agit d'un projet d'adaptation" de sa "manière de travailler" auprès des généralistes.

"Nous sommes bien conscients de l'impact de l'annonce de nos intentions sur nos collaborateurs qui pourraient potentiellement perdre leur emploi, et de l'anxiété qu'une telle situation peut générer, en particulier dans le contexte actuel de la pandémie de Covid-19. C'est la raison pour laquelle, plus que jamais, nous voulons nous engager avec nos partenaires sociaux dans un dialogue transparent, constructif, respectueux et bienveillant, afin de trouver au plus vite des solutions adaptées", déclare le président de Novartis Belgique, Philippe de Pougnadoresse.

La direction de Novartis se dit en outre déterminée "à mettre en place un maximum de mesures pour aider les collaborateurs potentiellement concernés à retrouver un emploi, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur" de l'entreprise.

Parallèlement, dans le cadre de la procédure d'information et de consultation qui s'ouvre, "une proposition visant à créer une nouvelle équipe de 11 collaborateurs a été présentée aux partenaires sociaux", ajoute encore la direction. Cette cellule "aurait pour mission d'améliorer tant l'expérience des patients que celle du médecin généraliste dans son rôle de gestionnaire coordinateur des soins des patients."

Novartis emploie plus de 2.000 personnes en Belgique, dont environ 1.500 sur son site de production de Puurs.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous