Philippe Montanier avant Standard – FC Bruges: «Nous sommes de modestes outsiders»

Philippe Montanier avant Standard – FC Bruges: «Nous sommes de modestes outsiders»
Photo News

Philippe Montanier a confirmé, jeudi, l’absence de Jackson Muleka pour le match que le Standard disputera samedi (20h45) face au FC Bruges. « Ce sera un peu juste », dit-il, ajoutant que Obbi Oulare et Felipe Avenatti, qui ont repris l’entraînement mercredi matin, sont opérationnels. Tout comme Samuel Bastien et Maxime Lestienne, débarrassés de leur blessure et qui avaient déjà repris les séances collectives il y a deux semaines. Ajoutez à cela les deux nouveaux arrivants que sont Eddy Sylvestre et Laurant Jans et vous aurez compris qu’à l’heure de coucher sur papier sa sélection, Philippe Montanier aura un problème de luxe.

« Mais non, ce n’est pas un problème, mais un bon problème », dit-il. « C’est très bien : avec 7 matches à disputer en 22 jours, tout le monde va être mis à contribution ». Le technicien français est revenu sur les dernières heures de mercato, qui ont répondu à son attente. Parce qu’aucun de ses cadres n’est parti (Kostas Laifis avait été approché par la Sampdoria et Samuel Bastien par West Ham) alors que deux joueurs sont arrivés de Ligue1 française. « On cherchait un latéral polyvalent, qu’on a trouvé avec Jans qui connaît en plus le championnat belge, alors qu’Eddy Sylvestre était suivi par la cellule de recrutement depuis un moment. J’avais aussi suivi son évolution ».

A l’heure d’évoquer le FC Bruges, l’adversaire de samedi, Philippe Montanier est resté très prudent, faisant peser toute la pression du match sur le champion en titre. « Bruges, c’est le favori, le tenant du titre, c’est trois titres sur les cinq dernières années, une grosse expérience, des joueurs de très haut niveau et de la stabilité au sein de l’effectif, ce qui se voit sur le terrain. Nous, nous sommes de simples modestes outsiders… »

Il n’empêche qu’un succès liégeois, samedi, signifierait beaucoup après celui décroché à Charleroi (1-2). « Cela montrerait qu’on a une bonne petite équipe qui progresse », sourit Philippe Montanier, qui se réjouit de voir ses joueurs à l’œuvre sur la nouvelle pelouse de Sclessin, à 95 % naturelle et 5 % artificielle. « On y organisera un petit réveil musculaire là-bas », souligne le coach français, ce qui permettra à Zinho Vanheusden et ses équipiers de prendre leurs marques. « Je me félicite que le club ait pris cette décision-là car on a besoin d’un bon terrain pour jouer un bon football sur la longueur ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • PHOTONEWS_10875570-176

    Par Cédric Martin

    Charleroi

    Sporting de Charleroi: Cristophe Diandy, la force tranquille

  • Verschaeren.

    Par Guillaume Raedts

    Anderlecht

    Anderlecht: Yari Verschaeren poursuit le chemin vers son meilleur niveau

  • OHL, Genk et le FC Bruges au programme des Mouscronnois en novembre.

    Par Sébastien Huzler

    Division 1A

    Excel Mouscron: Jorge Simao reste dans le flou

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous