Accueil Culture Livres

L’Amérique dans tous ses états

Jonathan Lethem a découvert l’œuvre de Don Carpenter peu avant la mort de celui-ci en 1995. Il n’a plus lâché ses livres.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

À tel point que viennent de paraître simultanément en traduction française le dernier roman de Jonathan Lethem, Jardins de la dissidence, et un volumineux inédit de Don Carpenter, Un dernier verre au bar sans nom, dont le premier écrivain nommé a assuré l’édition : «  J’ai été obligé de chambouler quatre ou cinq chapitres – ils commençaient de manière bancale, mais se rétablissaient après une ou deux pages que je mettais donc en exergue. Par rapport à tout ce que j’ai enlevé, les morceaux que j’ai ajoutés sont peu nombreux, des transitions manquantes, plus une ou deux béances inexplicables.  » Contribution modeste, assure-t-il, mais sans laquelle le roman serait probablement resté inconnu.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs