Accueil Société Régions Liège

Explosion rue Léopold à Liège: le propriétaire de l’immeuble condamné à 14 mois avec sursis, le SSSP acquitté

Les défenses de chaque prévenu avaient plaidé leur acquittement. Le ministère public avait requis 14 mois d’emprisonnement à l’encontre de Mehmet C. et la suspension du prononcé pour les trois autres prévenus.

Temps de lecture: 2 min

Le tribunal correctionnel de Liège a condamné jeudi Mehmet C., propriétaire de l’immeuble situé au numéro 18 de la rue Léopold qui a explosé en janvier 2017, à 14 mois de prison avec sursis. L’intercommunale d’incendie de Liège et environs (IILE) bénéficie, elle, de la suspension du prononcé. L’agent technique du Service de la sécurité et de la salubrité publiques (SSSP) et sa responsable ont été acquittés.

Dans la nuit du 26 au 27 janvier 2010, vers 01h45, une explosion retentissait dans un immeuble d’habitation situé au numéro 18 de la rue Léopold, en plein centre de Liège, provoquant l’effondrement du bâtiment. Pendant les opérations de secours, l’immeuble voisin, situé au numéro 20, s’était effondré partiellement. Les corps de 14 victimes avaient été découverts parmi les décombres. Dix-neuf personnes avaient également été blessées pendant la catastrophe.

Mehmet C., propriétaire de l’immeuble du numéro 18, deux agents du Service de la sécurité et de la salubrité publiques (SSSP) de la Ville de Liège et l’intercommunale d’incendie de Liège et environs (IILE) étaient poursuivis pour défaut de prévoyance et de négligence.

Les défenses de chaque prévenu avaient plaidé leur acquittement. Le ministère public avait requis 14 mois d’emprisonnement à l’encontre de Mehmet C. et la suspension du prononcé pour les trois autres prévenus.

Le tribunal a jugé toutes les préventions établies à l’encontre de Mehmet C. et l’a condamné à 14 mois de prison, lui accordant un sursis pour « favoriser son amendement ». Il a aussi estimé que le service prévention des pompiers de Liège avait fait preuve de défaut de précaution et de prévoyance. Le tribunal lui a accordé la suspension du prononcé.

Le tribunal correctionnel de Liège a enfin considéré qu’aucune faute ne pouvait être retenue dans le chef de l’agent technique du SSSP et de sa responsable. Ils ont tous deux été acquittés.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Desmet Marc, jeudi 15 octobre 2020, 19:01

    Pas cher payé pour 14 morts et 19 blessés...

  • Posté par dams jean-marie, jeudi 15 octobre 2020, 18:21

    En fait de manière générale en Belgique ce sont les victimes qui sont coupables !!!

Plus de commentaires

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo