Accueil Société

Baromètre, couvre-feu, télétravail: une nouvelle stratégie se dessine

Les ministres fédéraux et représentants des entités fédérées se réunissent vendredi après-midi pour prendre de nouvelles mesures afin de limiter la propagation du coronavirus. Les débats s’annoncent houleux.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

J’espère que plus personne ne doit être convaincu de la gravité de la situation. On va devoir prendre des mesures supplémentaires rapidement. » Le Premier ministre, Alexander De Croo (VLD) a donné le ton à la Chambre avant une réunion cruciale du Comité de concertation programmée pour vendredi après-midi. La méthode du Conseil national de sécurité (CNS) semble avoir été abandonnée afin de se démarquer de l’ère Wilmès, mais aussi parce que les Régions y sont sur un pied d’égalité avec le fédéral et devront donc totalement assumer les décisions prises. On attend une flopée de nouveautés. Sur la table : un éventuel couvre-feu comme en France, un durcissement de l’obligation du télétravail et pourquoi pas, une limitation des déplacements non-essentiels.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

30 Commentaires

  • Posté par DE JONGH Johnny, dimanche 18 octobre 2020, 16:31

    Apparemment le nombre de décès en Belgique suite au coronavirus ne semble pas inquiéter grand monde. Lorsque le gouvernement prend des décisions on trouve que cela est excessif et lorsqu'il n'en prend aucune, on se plaind encore. Il appartient à chacun d'entre nous d'être solidaire et de suivre simplement les règles. Bientôt les congés de Toussaint. Je suis curieux de voir combien vont faire la file à l'aéroport pour partir en vacance donc sans ce soucier du virus. Soyons discipliné, dommage pour les plus jeunes mais ils doivent aussi suivre les règles, il en va de notre santé à tous. il me semble que cela est plus important que le trou financiers que cela va causer en Belgique. Il n'y a pas si longtemps les banques étaient à l'agonie et nous les avons remis sur pied. Pourquoi ne feraient-elles pas de même maintenant que notre pays a besoin d'argent.

  • Posté par Hawkins Danielle, vendredi 16 octobre 2020, 18:21

    Tout fermer à 21 heures comme en France : « Cela va porter un coup fatal au secteur de la culture et de l’horeca" ... A mon tour de faire comme ceux/celles qui n'en ont rien à cirer du coronavirus: je n'en ai rien à cirer. Ou comme on le dit en anglais: tough!

  • Posté par wery etienne, vendredi 16 octobre 2020, 13:42

    En résumé : tant qu'on crée de la valeur (boulot, école, dépenser) on peut continuer à vivre, mais dès qu'on sort de ce cadre on doit tout arrêter. Allez citoyens et contribuables, au boulot et cessez de vous plaindre ! (En même temps vu le nombre de gens qui semblent aimer cela et en redemander, pourquoi le politique ferait-il encore l'effort de chercher une juste proportionnalité).

  • Posté par WATTEL Marc, vendredi 16 octobre 2020, 12:50

    "... un seul contact par personne." C'est absurde. Nous ne côtoyons que des couples. Pour nous "limiter à 5" signifiait d'office "limiter à 4", "limiter à 3" signifiait en pratique "limiter à 2". Le fait de "limiter à 1" signifiera ipso facto "limiter à 0". Ce sera le confinement total. Alors que nous avons toujours respecté scrupuleusement les consignes. Pourquoi ces nombres impairs ? Cela complique inutilement la vie de la majorité des ménages qui sont majoritairement en couple. A part quelques veufs ou veuves, ou encore quelques ados, je ne connais personne qui vit seul(e). S'il vous plaît, mesdames, messieurs les politiciens, imposez des nombres pairs. Sinon, vos consignes ne seront pas suivies, car impraticables.

  • Posté par Siperius Henri, vendredi 16 octobre 2020, 14:10

    Pourquoi faire simple ?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs