Sophie Wilmès se met en quarantaine

Sophie Wilmès se met en quarantaine
AFP

L’ancienne Première Ministre l’a annoncé sur Twitter : elle présente des symptômes « suspects » et se soumettra à un test Covid-19, comme le veut la procédure. Elle ne participera pas non plus physiquement au Comité de concertation qui doit avoir lieu ce vendredi après-midi.

Les ministres fédéraux et représentants des entités fédérées se réunissent ce vendredi après-midi pour prendre de nouvelles mesures afin de limiter la propagation du coronavirus. Les débats s’annoncent houleux. On attend une flopée de nouveautés. Sur la table : un éventuel couvre-feu comme en France, un durcissement de l’obligation du télétravail et pourquoi pas, une limitation des déplacements non-essentiels.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous