Accueil Élections européennes 2019

Brexit: le Royaume-Uni «doit se préparer» à un «no-deal» avertit Boris Johnson

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, se montre pessimiste quant à la possibilité de déboucher sur un accord.

Temps de lecture: 1 min

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a affirmé vendredi que le Royaume-Uni devait se préparer à une absence d’accord commercial avec l’Union européenne.

Sur base des conclusions des dirigeants européens sur le Brexit jeudi au sommet de Bruxelles, il dit ne pas croire qu’un accord commercial puisse encore être conclu avec l’UE, à moins d’un « changement fondamental » de la part de cette dernière.

Absence de progrès

Les Vingt-sept ont fait part jeudi de leur inquiétude sur l’absence de progrès suffisant dans les négociations sur la relation future, essentiellement commerciale, entre Londres et l’Union européenne. Ils avaient renvoyé la balle dans le camp britannique, disant en attendre le « nécessaire » pour qu’un accord soit possible.

Dans sa déclaration ce vendredi, Boris Johnson dit qu’en ce qui le concerne, l’Union européenne a « abandonné l’idée d’un accord de libre-échange », et juge que le Royaume-Uni doit se préparer pour une relation telle que celle que l’Australie entretient avec l’UE. Ce pays n’a pas d’accord commercial avec l’Union.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Andre Georges-marc, lundi 16 novembre 2020, 17:47

    Que dire? Une minorité de britanniques le veut comme cela et une majorité actuelle (pas celle des dernières élections) se laisse faire. Lorsqu'ils en subiront les conséquences et deviendront pleinement conscient de ce qui a été fait en leur nom, ce sera trop tard. Mais ce n'est pas les européens qui ont pris cette décision. Quelle tristesse d'assister à ce suicide collectif.

  • Posté par Bauduin Dominique, vendredi 16 octobre 2020, 16:45

    Mieux vaut un no deal qu'un mauvais accord. Les anglais auraient bien voulu d'un accord partiel, où ils ne prennent que ce qu'ils veulent de type "Cherry Picking" mais l'EU doit rester ferme sur tous les points. Ils reviendront bien à la table de négotiation plus tard.

  • Posté par Poullet Albert, vendredi 16 octobre 2020, 15:30

    Quelle est l’empreinte carbone de Boris Johnson ?

  • Posté par Trevisan Lucio, vendredi 16 octobre 2020, 14:23

    Boris Jonhson me fait penser un brocanteur, très dur dans la négociation, qui ne respecte ni la parole donnée, ni les accords signés. Il n'est absolument pas fiable. Il fatigue tout le monde. L'Europe doit être ferme et rester sur ces accords signés. De toutes façons, l'Angleterre (pas le Royaume uni) a toujours été un caillou dans la chaussure européenne, on se demande pourquoi ils sont rentrés dans la C.E. W Churchill disait : "Chaque fois qu'il nous faudra choisir entre l'Europe et le grand large, nous serons toujours pour le grand large. » en parlant des Etats-Unis.

  • Posté par ADAM Jean-Victor, vendredi 16 octobre 2020, 14:12

    Le clown va devoir assumer ...

Plus de commentaires

Aussi en Élections européennes 2019

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs