Coronavirus - Royaume-Uni: les pubs dans la tourmente avec les restrictions sanitaires

La chaîne de pubs Wetherspoon voyait son action plonger de 18% vendredi en Bourse après avoir dévoilé des recettes tranchées d'un tiers sur son exercice achevé fin juillet.

Elle encaisse aussi sa première perte en 36 ans à cause de la fermeture imposée aux restaurants et bars entre la fin mars et début juillet à cause de la pandémie de covid-19.

Dans un communiqué, le tonitruant patron du groupe, Tim Martin, aux positions pro-Brexit bien connues, fustige le gouvernement britannique pour un confinement initial "bien plus long que nécessaire", mettant en cause le port des masques, l'interdiction de passer commande aux bars, et surtout la fermeture à 22H00 obligatoire depuis fin septembre.

Il plaide pour que Downing Street adopte le modèle controversé de gestion de la pandémie à la suédoise - c'est-à-dire en laissant la plupart des commerces ouverts et en demandant aux personnes les plus à risque de s'autoconfiner.

Jeudi, le groupe concurrent Marston's annonçait supprimer 2.150 postes, au moment où de nouvelles restrictions pour tenter de freiner la progression du virus forcent les lieux de boisson à fermer dans les régions les plus touchées, ou à réduire leur activité et accueillir des groupes toujours plus réduits jusqu'à 22H00 au plus tard.

La semaine précédente, c'est la chaîne Greene King qui annonçait la suppression de 800 emplois.

Dimanche, l'association du secteur de la nuit NTIA avait dit se joindre à une action en justice préparée par d'autres associations du secteur des bars et pubs pour contester les mesures de restrictions sanitaires imposées à leurs établissements, qualifiées de "disproportionnées", "injustes" et aux conséquences "catastrophiques" pour les milliers d'employés du secteur.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Va-t-on construire un Legoland sur l’ancien site de Caterpillar
?

    Charleroi: le site de Caterpillar se cherche un avenir

  • d-20200122-3YF45A 2020-01-22 17:47:41

    Par Marie-Eve Rebts

    Immo

    Charleroi: une lente remontée pour la Ville Basse

  • 1

    Par Marie-Eve Rebts

    Immo

    Un appartement rénové à Molenbeek

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous