Accueil Culture Livres

Une vie à l’ombre d’un roi

Abderrahmane Eljarib ne cherchait pas la lumière. Maël Renouard en fait pourtant « L’historiographe du Royaume », fonction lourde à porter.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

En 1617, Nicolas Renouard publiait une traduction des Métamorphoses d’Ovide. Il fut aussi historiographe de Louis XIII et est cité, à ce titre, par Delhaye qu’Abderrahmane Eljarib avait eu comme professeur. Les circonstances s’y prêtent : le dernier cité a été nommé au Maroc, en 1968, historiographe du Royaume, et est curieux de connaître ce que furent, en France, ses prédécesseurs. Le détour n’est pas inutile pour signaler combien L’historiographe du Royaume, le roman de Maël Renouard (descendant de Nicolas ?) est empli de sinuosités. Leur pertinence s’accroît au fur et à mesure que se déroule un texte écrit dans une langue au classicisme revendiqué, ce qui convient, semble-t-il, à une noble fonction.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs