Bars et restaurants fermés durant un mois: «Nous sommes sacrifiés sur l’autel de la santé», selon Horeca Wallonie

Bars et restaurants fermés durant un mois: «Nous sommes sacrifiés sur l’autel de la santé», selon Horeca Wallonie

Contacté par Le Soir, avant la conférence de presse du Comité de concertation, Thierry Neyens, président de la Fédération Horeca Wallonie réagit à chaud à l’annonce de la fermeture de l’ensemble des restos et des cafés belges pour une durée de quatre semaines, à dater de ce lundi 19 octobre. « C’est une déception totale par rapport aux efforts consentis par l’horeca, conformément à son protocole sanitaire, même s’il y a des exploitants cow-boys et un manque de civisme de certains clients. Ici, on punit tout un secteur pour quelques mauvais élèves ».

Thierry Neyens pense à une autre explication : « Peut-être sommes-nous sacrifiés sur l’autel de la santé… On peut le comprendre. Mais c’est très dur à accepter pour la santé économique et psychologique de nos salariés et de nos employeurs. » Il ajoute : « C’est le choc avec tout l’impact qu’il y aura derrière. Même s’il y aura des mesures publiques de soutien, elles ne compenseront qu’une partie de nos frais fixes. En plus, ces quatre semaines de fermeture tombent à une période charnière où nous devons honorer les reports de TVA et d’ONSS ».

Le président de la Fédération Horeca Wallonie songe déjà à attaquer la mesure de fermeture devant un tribunal en référé.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous