Coronavirus - Les mesures auraient pu être évitées sans un relâchement dans le respect des règles (UWE)

Le risque de faillite est réel pour des milliers d'entreprises, avec son lot de drames personnels, humains, familiaux et sociaux, met en garde l'UWE.

"La lutte contre la pandémie ne peut pas se faire au détriment de l'économie et donc, en cascade, de l'emploi. Il faut laisser les entreprises tourner", insiste-t-elle. Un confinement général comme celui de mars-avril serait catastrophique. Il plongerait le pays durablement dans une crise structurelle, craint-elle. "A la crise budgétaire et économique s'ajouterait le risque de crise financière", prévient l'organisation patronale wallonne.

Pour elle, il faut donc apprendre à vivre avec ce virus -"et pour longtemps encore, probablement"-, à mener des actions ciblées, intelligentes, pour en limiter la propagation afin de préserver le système de soins de santé et l'économie.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous