Professeur d’histoire décapité en France: quatre personnes dont un mineur placées en garde à vue

Professeur d’histoire décapité en France: quatre personnes dont un mineur placées en garde à vue

Un professeur d’histoire-géographie, qui avait montré à ses élèves des caricatures de Mahomet, a été décapité près d’un collège vendredi à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) dans « un attentat terroriste islamiste caractérisé », pour Emmanuel Macron, trois semaines après l’attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo.

Le parquet national antiterroriste (Pnat) a annoncé à l’AFP s’être aussitôt saisi de l’enquête, ouverte pour « assassinat en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle ». Le procureur national antiterroriste, Jean-François Ricard tiendra une conférence de presse samedi après-midi.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous