France: les hommages se multiplient à l’enseignant décapité

France: les hommages se multiplient à l’enseignant décapité
AFP

Ne pas céder à la peur » : un millier de personnes se sont recueillies samedi devant le collège du Bois d’Aulne à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), au lendemain de la décapitation d’un professeur d’histoire, Samuel Paty, qui avait montré des caricatures de Mahomet à sa classe.

En milieu d’après-midi, un millier de parents, élus ou simples citoyens de toutes générations se sont rassemblés avec émotion devant l’établissement scolaire. Certains brandissaient des pancartes « Je suis instit » ou « Je suis enseignant ». L’hymne national a été entonné, puis des applaudissements ont parcouru la foule.

« Il y aura un avant et un après 16 octobre en tant que prof : pour la première fois, un professeur est attaqué pour ce qu’il enseigne », lance Lionel, un enseignant d’histoire-géographie de la ville voisine d’Herblay (Val-d’Oise).

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous