Accueil Monde Proche-Orient

Liban: «On veut aider à construire un pays où tout le monde a sa chance»

Plusieurs milliers de Libanais ont défilé ce week-end à Beyrouth pour marquer le premier anniversaire d’un soulèvement populaire inédit, déclenché contre une élite politique accusée de corruption et d’incompétence.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Pour marquer le premier anniversaire du mouvement de protestations sans précédent qui a secoué le Liban à l’automne dernier, des milliers de manifestants se sont rassemblés au centre-ville de Beyrouth. Drapeaux, pancartes et mégaphones en main, le cortège a tenu à passer par les lieux symboliques qui ont marqué cette année. Première étape : la place des Martyrs – cœur battant de la révolte. C’est là que tout a commencé le 17 octobre 2019. L’élément déclencheur ? Une nouvelle taxe sur les appels passés gratuitement via l’application mobile Whatsapp. Des semaines durant, la place était recouverte de tentes, occupée jour et nuit par les manifestants qui dénoncent le gâchis d’argent public et la corruption de la classe politique. Aujourd’hui elle est de nouveau ouverte à la circulation mais elle reste le lieu de rendez-vous de tous les mouvements révolutionnaires.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs