Accueil Société

Bruxelles veut mieux mesurer et mieux connaître la pollution

Avec le soutien de la fondation Bloomberg, la Région bruxelloise lance plusieurs projets permettant de mieux mesurer les concentrations de polluants, les émissions réelles et les impacts pour la santé des enfants.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

En savoir plus sur la pollution de l’air et ses impacts sur la santé afin d’éclairer d’éventuelles nouvelles mesures. En partenariat avec la fondation Bloomberg Philanthropies, la Région lance un ensemble de projets mêlant administrations, académiques, laboratoires, associations et citoyens.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Mignot Pierre, mardi 20 octobre 2020, 9:40

    Quand va-t-on commencer à prendre en considération la pollution par le trafic aérien. Il n'y a pas que les voitures qui polluent. Les avions émettent des particules ultra-fines bien plus nocives que les particules fines des moteurs diese l!!!

  • Posté par Dubuisson Yvan, lundi 19 octobre 2020, 10:06

    Avant de mesurer les taux de particules, on ferait d'abord mieux de les diminuer en supprimant les embouteillages et congestions automobiles créés artificiellement par la région bruxelloise: fermeture du bois, autoroutes pour cyclistes à la place des voitures, feux désynchronisés... Par ailleurs, il n'y a pas que le NO², les voitures essences rejettent plus de particules que les voitures diesel: https://www.lefigaro.fr/vox/politique/2018/12/07/31001-20181207ARTFIG00299--un-vehicule-essence-emet-autant-de-particules-fines-que-dix-vilains-diesel.php. Enfin, la majorité des particules dans l'air ambiant proviennent du chauffage des habitations et de l'industrie. Quant à demander à des "citoyens de mesurer le taux de particules dans leur jardin, il faudrait d'abord les former à utiliser ces appareils très sensibles.

  • Posté par jean louis ropers, lundi 19 octobre 2020, 18:14

    vous avez raison les moteur essence émettent plus de particules que les diesels de l ordre de 10 000 milliards par km, une paille .... par contre la toxicité des particules de diesel est bien pire que celle de l essence.. la taille importe mais la composition aussi .. rien de tel que de rouler électrique , ce que je fais au quotidien, mais allez savoir il y a une telle haine vis à vis de ces véhicules de la part d une tranche de la population . a ce sujet il y a une film sur le bien fondé ou pas du véhicule électrique qui s appelle , '" à contre sens" et qui sera visionnable en ligne à partir du 4 novembre. deux ans d enquete pour tenter d y voir plus clair et apparemment c est plutôt positif pour le VE !

  • Posté par Rous Christian, lundi 19 octobre 2020, 9:23

    Ça sent des mesures encore plus restrictives et/ou de nouvelles taxes et je parie que les études demandées irons dans ce sens. C'est fou quand même comme les "vérités" scientifiques cadrent avec certaines décisions politiques (quand ça les arrange).

  • Posté par VINCENT Patrick, lundi 19 octobre 2020, 8:43

    Prépare-t-on une nouvelle taxe ?

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs