Accueil Société

Coronavirus: les hôpitaux liégeois travaillent à flux tendu et ont autant de patients «qu’en mars-avril»

La phase 2 se profile dès lors pour les hôpitaux liégeois. Un problème se pose toutefois : le manque de personnel.

Temps de lecture: 2 min

Les hôpitaux de la province de Liège (CHU, CHR et Groupe santé CHC) travaillent actuellement à flux tendu. « Les hospitalisations non-Covid ont atteint 112 % de la phase 1B », a indiqué dimanche à Belga Pierre Gillet, directeur médical du CHU de Liège.

Les hôpitaux de la province craignaient la saturation depuis quelques jours et ont adressé un cri d’alerte aux autorités régionales et fédérales réunies vendredi en Comité de concertation.

Pour faire face aux admissions classiques et à celles dues à une infection par le coronavirus, « nous transférons actuellement les patients entre les différents sites hospitaliers et, lundi, des salles de chirurgie seront transformées en unités Covid », précise Pierre Gillet. « En soins intensifs, nous bénéficions d’un peu plus de marge mais il faudra peut-être aussi en arriver aux transferts interprovinciaux d’ici 24 heures. »

Phase 2

La phase 2 se profile dès lors pour les hôpitaux liégeois. Un problème se pose toutefois : le manque de personnel. « Il faut en effet trouver les infirmières derrières les lits, tant en soins classiques que Covid. Nous avons déjà transféré tous nos patients du centre des brûlés vers un hôpital militaire afin que les infirmières puissent être redéployées dans les unités de patients Covid. Il faudra sans doute récupérer aussi celles qui travaillent normalement dans les salles d’opération et dans d’autres unités de soins normaux qui ferment. »

« Concernant les lits Covid, nous en sommes au même niveau d’activité qu’en mars-avril », conclut le directeur médical du CHU de Liège.

À lire aussi Baromètre de la relance: faire payer une partie de la facture du Covid aux plus riches

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Bauduin Dominique, dimanche 18 octobre 2020, 21:25

    Toutes les entreprises rentables travaillent à flux tendus. Il y a les malades normaux en augmentation vu la saison et les malades qui ont aussi le Covid. Il faut donc les répartir dans les différents hôpitaux. Cela devrait être géré par le comité de crise, ou le commissaire au Covid, si il a été finalement nommé.

  • Posté par Delvaux Alain, lundi 19 octobre 2020, 19:06

    "Toutes les entreprises rentables travaillent à flux tendus" C'est ce qui rend le monde totalement non-résilient. Quand à comparer un hôpital où on soigne des humains avec la dimension psychologique, sociale et sanitaire...Comparaison n'est pas raison, décidément non.

  • Posté par Bricourt Noela, dimanche 18 octobre 2020, 19:48

    Quel est le taux d'absentéisme?

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 18 octobre 2020, 22:31

    Et le nombre de patients (plus ou moins gravement) malades du Covid qui arrivent chaque jour à l'hôpital, qui passe de x, à 2x, à 5x, à 10x, à 20x, etc. n'a évidemment "rien de pertinent" par contre ?

  • Posté par Staquet Jean-marie, dimanche 18 octobre 2020, 21:02

    Et au nom de quoi vous vous permettez de traiter quelqu'un de con comme ça? La question n'est pas idiote: si la moitié des soignants (imaginons) sont eux-même malades ou en quarantaine, le rapport avec la fréquentation de l'établissement me semble on ne peut plus pertinent...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une