Stéphane Breda, notre consultant arbitrage, sur Standard-Bruges: «Le VAR a eu raison deux fois sur trois»

Stéphane Breda, notre consultant arbitrage, sur Standard-Bruges: «Le VAR a eu raison deux fois sur trois»

« Si Nicolas Laforge s’est trompé sur les deux penalties accordés au Standard, je tiens à souligner que le VAR, où officiait Bert Put, a quand même eu raison deux fois sur trois… »

1.Vanheusden laisse traîner la jambe : « Le premier penalty est le seul où je donne tort au VAR. Vraiment, je ne comprends pas qu’il n’intervienne pas alors que, clairement, c’est Vanheusden qui laisse traîner la jambe pour provoquer un contact avec Mechele. »

2.Le hors-jeu d’Oulare est clair : « Sur le but annulé, le hors-jeu d’Oulare, le passeur décisif, est tout à fait clair et le VAR intervient donc à bon escient. Je suis surtout surpris que le linesman ne signale pas lui-même le hors-jeu car ce n’est pas une question de centimètres. Il y a un bon demi-mètre d’écart… »

3.Pas de penalty-hands : « Le ballon touche le torse de Rits avant d’aller sur sa main. On peut me raconter ce qu’on veut, notamment qu’il lève ses bras très haut et agrandit sa surface de contact, il y a une exception à cette règle : si le ballon touche une partie du corps et ricoche sur la main, il n’y a pas faute. On voit d’abord le linesman appeler Nicolas Laforge pour lui dire qu’il y a un problème. Ensuite, c’est le VAR qui l’interpelle, signe que pour Bert Put, il y a erreur manifeste ! M. Laforge décide alors d’aller voir les images et confirme sa décision ! Je ne comprends vraiment pas… »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous