Accueil Société

Horeca, télétravail, contacts rapprochés: le détail des nouvelles mesures publié dans un arrêté ministériel

Afin de faire face à la recrudescence de l’épidémie de coronavirus en Belgique, le comité de concertation a décidé, vendredi, de fermer pour quatre semaines bars et restaurants, déjà lourdement touchés au printemps dernier.

Temps de lecture: 2 min

L’arrêté ministériel relatif aux mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus Covid-19 a été publié dimanche soir. Toutes les dispositions entrent en vigueur lundi 19 octobre à l’exception de l’interdiction de se trouver sur la voie publique et dans l’espace public entre 00h00 et 5h00 du matin, qui sera d’application, elle, à partir de minuit mardi 20 octobre.

Afin de faire face à la recrudescence de l’épidémie de coronavirus en Belgique, le comité de concertation a décidé, vendredi, de fermer pour quatre semaines bars et restaurants, déjà lourdement touchés au printemps dernier.

À lire aussi Coronavirus: débordée par l’épidémie, la Belgique revoit sa stratégie de testing

Les contacts rapprochés sont désormais limités à une personne maximum. Les rassemblements privés sont quant à eux limités à 4 personnes pendant deux semaines, toujours les mêmes. Les rassemblements sur la voie publique sont également limités à quatre personnes maximum.

Le télétravail redevient la règle, pour les fonctions qui s’y prêtent et dans le respect de la continuité de la gestion des entreprises et organisations, services et activités.

Le couvre-feu sera instauré entre minuit et 5h00 du matin, sauf pour les déplacements essentiels et non reportables, tels que les déplacements pour des raisons médicales urgentes, des déplacements professionnels et le trajet entre le domicile et le lieu de travail.

L’article 30 de l’arrêté ministériel rappelle encore que les autorités locales compétentes peuvent prendre des mesures préventives complémentaires « en concertation avec les autorités compétentes des entités fédérées ». Le bourgmestre doit se concerter avec le gouverneur en la matière.

 

À lire aussi Un seul contact rapproché, couvre-feu, télétravail, bars et restaurants fermés: l’automne sera confiné

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Wery Alain, lundi 19 octobre 2020, 9:58

    Il est évident qu'il fallait prendre des mesures pour tenter de faire baisser la progression de cette pandémie. Que les mesures prises soient dramatiques pour ceux concernés directement, personne - en ce compris les décideurs - ne le contestera. Je me plierai donc, bon gré, mal gré, à ces décisions. Même si les 80 personnes d'un même home contaminé ne se sont pas rendus dans les restos et autres cafés... Que des jeunes se réunissent sans guère de sécurité, c'est notoire,malheureux, dangereux. Mais combien aussi de personnes plus âgées transgressent les conseils ! Beaucoup d'activités sportives de contact ont été supprimées, car pratiquées en salle. mais que dire des très nombreuses images affligeantes du football !! Contacts, il y en a ! épaule contre épaule, visages, écumeux, à 10 cm l'un de l'autre. Et je te marque un but et tout le monde de me sauter dessus pour me congratuler. Les poignées de mains, les accolades suantes à la fin de la partie. Quel exemple donne ces joueurs, de grande renommée ou non, aux spectateurs, autres jeunes et moins jeunes ? La distanciation ? Rien à foutre ! Quant les décideurs politiques oseront-ils -car il est vrai qu'il faut oser s'attaquer à des futurs électeurs, au lobby du foot où l'important est le fric et non plus l'humain (ceci est surtout vrai pour les "grands clubs") - mettre le fer rouge dans cette plaie ? Regardez un match et vous verrez la réalité sur et autour du terrain. Si beaucoup de spectateurs respectent les consignes, les autres n'en ont rien à f...

  • Posté par Suwier Olivier, lundi 19 octobre 2020, 8:30

    Les responsables de la recrudescence de l'épidémie sont les petits cons de jeunes qui n'en en rien à battre de leurs aînés et organisent des covid-orgies en veux-tu en voilà. A force de marteler qu'ils ne pouvaient pas être atteints , ou légèrement, voilà le résultat d'une bande d'égoïstes!

  • Posté par Léotard Marc, lundi 19 octobre 2020, 13:58

    Erratum: au lieu de "les etc.", lire "les profs, les cafés, les sportifs, les antimasques, etc.".

  • Posté par Léotard Marc, lundi 19 octobre 2020, 13:54

    Au Moyen Âge, si une épidémie survenait dans un bourg, la première mesure prise était de livrer au bûcher la sorcière et le Juif. Aujourd'hui, les abrutis sont tout contents que le gouvernement lui ait désigné des boucs émissaires : les jeunes, les etc. En plus ça donne bonne conscience aux crétins : "moi j'obéis donc je suis noble", "j'ai fait quelque chose donc je peux haïr ceux qui ne font pas comme moi". Quand on arrêtera les gens dans la rue ils applaudiront. Quand on leur dira de hurler en chœur "Heil Gesundheit" ils le feront avec joie (Heil=à la fois Saint et Santé). Quelle horreur !

  • Posté par VAN BRUSSEL Françoise, lundi 19 octobre 2020, 11:58

    Je vous trouve bien méprisant vis-à-vis des jeunes. Ce sont eux qui perdent sur tous les plans dans cette pandémie; leur vie ne peut pas être celle que tout jeune est en droit d'attendre avec les copains, les études, le job étudiant éventuel, le job pour ceux qui sortent des études, les sorties, le sport, la culture. Tout leur est si pas interdit en tout cas, l'accès est sérieusement restreint. Et je les trouve plutôt respectueux des règles sauf, mais comme dans toutes les tranches d'âge de la population, certains, mais je pense, très sincèrement, qu'ils sont une minorité. Pour que tout malentendu soit évité, sachez que j'ai 67 ans et que je fais donc, paraît-il, partie de ces groupes à risque.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko