David Clarinval sur les mesures prises pour le secteur horeca: «A partir du moment où c’est tranché, je me dois d’être loyal»

David Clarinval sur les mesures prises pour le secteur horeca: «A partir du moment où c’est tranché, je me dois d’être loyal»
Photo News

Le ministre des Indépendants et PME David Clarinval (MR), au départ opposé à la fermeture des cafés et des restaurants durant quatre semaines – une des mesures prises vendredi par le comité de concertation pour lutter contre la propagation du coronavirus –, a assuré lundi qu’il était un « ministre loyal ».

« Est-ce que je suis solidaire de la décision ? Oui bien sûr ». Je suis un ministre loyal et je l’ai toujours été, a-t-il affirmé lors de l’émission Matin Première de la RTBF-radio dont il était l’invité.

M. Clarinval a toutefois admis avoir « bloqué » (cette décision) durant trois jours, en se fondant sur une étude de l’Aviq (l’Agence wallonne pour une vie de qualité, ndlr) qui avait constaté que seuls 3,7 % des contaminations au Covid-19 avaient lieu dans le secteur horeca.

Mais lors de la réunion du comité de concertation de vendredi après-midi, le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke SP.A) « a sorti en dernière minute » une étude de la revue médicale The Lancet « qui démontrait le contraire », a précisé le ministre libéral.

« Le Premier ministre (Alexander De Croo) a tranché. A partir du moment où c’est tranché, je me dois d’être loyal et donc d’appliquer les mesures », a encore dit M. Clarinval.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous