En gérant ses fins de match, Anderlecht aurait pu compter huit points de plus… et être leader du championnat

Photo News
Photo News

C’est décidément presque toujours la même rengaine avec le Sporting d’Anderlecht, cette saison. Si les Mauves tentent de proposer un football attrayant, les joueurs manquent encore cruellement d’expérience et de maturité dans le « money-time » des rencontres. Et pour cause, lors de cet exercice, le RSCA a galvaudé huit unités lors des fins de match, là où les acteurs doivent se montrer solides physiquement et mentalement.

À quatre reprises, les hommes de Vincent Kompany menaient au score et se sont fait rejoindre dans les derniers moments. Un mal qui commence à devenir récurrent et qui pourrait coûter cher au décompte final, quand il faudra déterminer les quatre meilleures formations de la phase régulière qui pourront participer aux Playoffs 1.

Sans ces huit points perdus trop facilement, le RSCA – qui pointe actuellement au neuvième rang de la hiérarchie belge avec 14 unités en neuf matches – aurait pu se retrouver dans une situation bien plus confortable. Et même peut-être en tête du championnat de Belgique avec potentiellement 22 points au compteur. Mais, dans le monde du football, le passé est vite oublié afin de se projeter vers les prochaines échéances. Les jeunes protégés de Vincent Kompany doivent impérativement tenir compte de ces erreurs afin de ne plus les reproduire lors des semaines à venir.

Les fins de match qui coûtent cher aux Mauves

Journée 1  : Malines – Anderlecht, de 0-2 à 2-2 (De Camargo à la 83e et Vanlerberghe à la 85e).

Journée 3  : Anderlecht – Excel Mouscron, de 1-0 à 1-1 (Gnohéré à la 90e+3).

Journée 7  : Anderlecht – Eupen, de 1-0 à 1-1 (Ngoy à la 90e).

Journée 9  : Anderlecht – OHL, de 2-1 à 2-2 (Maertens à la 84e).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Sans Ramos, la défense madrilène est plus fébrile.

    Par Philippe Gerday

    Espagne

    Ramos tracasse encore plus le Real Madrid que Hazard

  • Le joueur a paraphé un contrat de cinq ans avec Lille en juillet 2019.

    Par Sébastien Huzler

    Mouscron

    Excel Mouscron: Agouzoul est resté un an sans jouer

  • PHOTONEWS_10898472-056(1)

    Par Didier Schyns

    Standard

    Le Standard doit se relancer

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous